BFM Business

Zone euro: l'OCDE revoit ses prévisions de croissance à la baisse

La zone euro décroche.

La zone euro décroche. - Georges Gobet - AFP

L'OCDE a abaissé ce lundi 15 septembre ses prévisions pour les grandes économies mondiales, dont la France. L'institution a également appelé la BCE à se montrer plus agressive.

La zone euro est à la traîne. C'est le constat qu'a dressé l'OCDE, lundi, pointant un ralentissement des grandes économies mondiales. L'organisation a également jugé que "la persistance d'une croissance faible en zone euro était l'aspect le plus préoccupant", car elle crée une "divergence croissante" avec d'autres poids lourds mieux orientés (Etats-Unis, Japon, Chine).

L'Organisation pour la coopération et le développement économiques, qui regroupe les principales économies mondiales, a baissé de 0,4 point par rapport à sa dernière estimation en mai sa prévision de croissance 2014 pour la zone euro, à 0,8%, et de 0,6 point sa prévision pour 2015, à 1,1%.

La France pas épargnée, l'Allemagne non plus

En France en particulier, l'OCDE s'est alignée sur les prévisions récemment annoncées par le gouvernement, et prévoit 0,4% cette année puis 1,0% l'an prochain. En mai, elle espérait encore 0,9% puis 1,5%.

L'Allemagne, moteur économique de la zone, n'est pas épargnée et subit une correction du même ordre: sa croissance est attendue à 1,5% cette année, et surtout aucune accélération ne serait en vue pour 2015.

Le Brésil fait mauvaise figure

La révision la plus nette en zone euro est pour l'Italie: l'OCDE annonce une récession (-0,4%) pour cette année et seulement 0,1% de croissance l'an prochain.

Pour les Etats-Unis, l'organisation a également corrigé ses prévisions à la baisse, mais la croissance prévue reste forte: 2,1% en 2014 (contre 2,6% espéré en mai), puis 3,1% en 2015 (contre 3,5%).

La Chine devrait croître de 7,4% cette année et 7,3% l'an prochain, des prévisions inchangées depuis mai. L'Inde devrait connaître une croissance de 5,7% cette année (0,8 point de mieux qu'en mai) et 5,9% en 2015 (inchangé). Parmi les émergents, le Brésil fait mauvaise figure: l'OCDE n'attend que 0,3% de croissance cette année (-1,5 point par rapport aux prévisions de mai) puis 1,4% en 2015 (-0,8 point par rapport à mai).

Y.D. avec Reuters