BFM Business

"Vladimir Poutine peut faire passer d'un endroit à l'autre plus de 1000 milliards de dollars"

Garry Kasparov dénonce la mainmise de Vladimir Poutine sur le système économique russe

Garry Kasparov dénonce la mainmise de Vladimir Poutine sur le système économique russe - -

Invité sur le plateau de BFM Business, le champion d’échec et opposant politique russe Garry Kasparov a dénoncé le système économique de son pays, gangréné par les liens entre l’Etat et les oligarques.

"Poutine Echec et mat", c’est le nom du livre signé par l’opposant russe Garry Kasparov. Un titre qui fait évidemment référence à ses multiples couronnes de champion du monde d’échec, de 1985 à 2000.

Dans ce livre, Garry Kasparov dénonce évidemment le régime de Vladimir Poutine qui "change sans cesse les règles" de l’échiquier politique russe. Il appelle l’Occident à en prendre conscience, les dirigeants politiques faisant preuve de trop d’indulgence vis-à-vis du président russe. "La Russie de Poutine n’est pas un état démocratique, c’est une vitrine", s’exclame-t-il dans l’émission Le Grand Journal de BFM Business.

Il y critique aussi les liens entre Poutine et le monde économique. "L’industrie du pétrole et du gaz sont totalement sous le contrôle des copains de Poutine. Au cours des dix dernières années, la Russie a gagné 1,5 millions de milliards de dollars en exportation de gaz et de pétrole. Très peu de cet argent est restée en Russie, la plupart a été investie dans d’autres pays",déclare-t-il.

Le problème "est le système russe"

Il poursuit: "Poutine contrôle plus d’argent que tout autre homme politique dans le monde. Il contrôle 500 milliards de dollars de réserves d’énergie ainsi que les fortunes des oligarques".

Garry Kasparov ajoute que Vladimir Poutine "peut faire passer d’un endroit à l’autre plus de 1000 milliards de dollars. C’est bien au-delà de toute capacité d’autres hommes politiques dans le monde".

Il rappelle que les oligarques, autrefois dénoncés par Poutine, sont toujours là. "Le problème est l’économie russe. Si on fait partie du système on ne peut pas faire faillite, l’Etat vous sauvera toujours. Poutine a rendu le système encore plus dépendant des relations personnes et des liens entre les familles riches", dénonce-t-il.

BFMbusiness.com