BFM Business

Vers une pénurie de gaz cet hiver en Europe?

Le groupe gazier russe Gazprom et son homologue ukrainien ont tous deux saisi une cour d'arbitrage internationale.

Le groupe gazier russe Gazprom et son homologue ukrainien ont tous deux saisi une cour d'arbitrage internationale. - -

Le groupe gazier ukrainien Naftogaz a annoncé ce lundi 16 juin qu'il avait saisi une cour d'arbitrage international pour que Gazprom lui rembourse 4 milliards de dollars. Depuis ce matin, l'Ukraine est privée du gaz russe. La Commission européenne évoque une pénurie de gaz cet hiver en Europe.

Alors que la Russie a "réduit à zéro" ses livraisons de gaz vers l'Ukraine, selon le ministre de l'énergie ukrainien, Iouri Prodan, le groupe ukrainien Naftogaz contre-attaque.

Il a annoncé ce lundi 16 juin qu'il demandait au groupe russe Gazprom de lui verser 4 milliards de dollars (4,4 milliards d'euros) pour recouvrer "un paiement excessif" datant de 2010, que Naftogaz évalue à 6 milliards de dollars dans un communiqué.

Cette annonce intervient quelques heures après la décision de Gazprom de couper le gaz à l'Ukraine, après l'échec des négociations entre l'Ukraine et la Russie sur le prix du gaz. Aucun accord n'a été trouvé pour régler une dette ukrainienne atteignant au total 4,5 milliards de dollars.

Dans le même temps, la Commission européenne a fait savoir que l'Europe pourrait être confrontée à une pénurie de gaz cet hiver "si l'Ukraine puise dans ses réserves". José-Manuel Barroso, le patron de la Commission appelle l'Ukraine et la Russie à "faire des efforts".

Ukraine et Russie saisissent la même cour d'arbitrage

Naftogaz a donc saisit une cour d'arbitrage internationale, à Stockholm. Il précise dans son communiqué qu'il lui demanderait d'établir "un prix juste" pour les livraisons futures de gaz russe. Gazprom a de son côté saisi la même cour d'arbitrage au sujet de la dette ukrainienne.

Les tensions entre la Russie et l'Ukraine pourraient affecter l'Europe, puisque 15% du gaz consommé dans le continent transite par l'Ukraine. Un ministre ukrainien a annoncé que le transit gazier vers l'Europe allait se poursuivre, mais les tensions entre les deux pays sont à leur paroxysme.

Samedi, une manifestation en Ukraine a donné lieu à des incidents devant l'ambassade russe. Plus tôt, des séparatistes prorusses ont détruit en vol un avion militaire dans l'Est du pays. 49 personnes ont trouvé la mort dans l'accident.

J.S avec AFP