BFM Business

Va-t-on bientôt manquer de chocolat?

La consommation de cacao se stabilise dans les pays industrialisés.

La consommation de cacao se stabilise dans les pays industrialisés. - -

Instabilité politique en Côte d'Ivoire et investissements insuffisants risquent de toucher les producteurs de cacao. Conséquence : une pénurie de chocolat pourrait intervenir dans les années à venir.

Les cloches ont distribué le chocolat et près de 15.000 tonnes ont été englouties par les Français à Pâques. En 2012, la consommation française de chocolat a atteint 392.000 tonnes pour une consommation mondiale de 3 millions de tonnes.

Pour autant, les producteurs sont inquiets, cette bonne tendance pourrait rapidement prendre fin. L'offre devrait s'essouffler alors que la demande progresse. Une situation de pénurie pourrait vite se produire. D'après l'Organisation internationale du cacao, la demande mondiale aura dépassée l'offre disponible d'ici cinq ans.

Dans les pays industrialisés, la consommation se stabilise, mais dans les pays émergents comme en Asie, elle décolle. L’Europe représente un tiers de la consommation mondiale de chocolat alors qu’elle compte un peu moins de 10% de la population mondiale. En Inde, la consommation de chocolat progresse de 20% par an, et en Chine de 30%.

30% de hausse

Depuis l'été 2013, les prix ont bondi de près de 30%. Le cacao est victime de la spéculation: aléa climatique, instabilité politique en Côte d'Ivoire ou au Ghana et les prix s'envolent.

Outre les prix, il y a également le problème de rendement. Il y a eu un manque d'investissements en Côte d'Ivoire, ce qui se traduit par un vieillissement des arbres. Et un cacaoyer met 4 ans à pouvoir produire des fèves.

Sur le même sujet

Néanmoins, que les consommateurs se rassurent: l'année 2014 devrait être bonne, malgré le risque du phénomène climatique El Nino pour les récoltes. La production de cacao en Côte d'Ivoire devrait progresser de 7% cette année, à 1,55 million de tonne.

Diane Lacaze