BFM Business

Un salarié japonais sanctionné pour avoir pris des pauses déjeuner de 3 minutes

L'homme a pris 26 pauses de 3 minutes pour acheter à manger. Ses supérieurs l'ont sanctionné d'une retenue sur salaire d'une demi-journée. L'affaire fait scandale au Japon.

Ses employeurs ont présenté des excuses publiques. Un fonctionnaire japonais de 64 ans a été sanctionné pour avoir abandonné son poste à plusieurs reprises à l’heure du déjeuner.

Dans le détail, l’homme, qui travaille dans une entreprise publique de distribution d’eau à Kobe, a quitté son bureau 26 fois pendant trois minutes entre septembre 2017 et mars 2018 (soit une fois par semaine environ) pour acheter de quoi se nourrir.

Repéré en train d’acheter un bento (repas japonais contenu dans un coffret), il a été sanctionné d’une retenue de salaire d’une demi-journée par ses supérieurs qui ont estimé qu’il avait gaspillé son temps de travail.

Excuses télévisées

Mais l’affaire a fait scandale et les dirigeants de la compagnie publique ont fini par présenter des excuses à l’occasion d’une conférence de presse télévisée. La pratique est courante au Japon. Elle consiste pour les chefs d’entreprise ayant commis une faute à s’excuser platement et publiquement, puis à se prosterner devant les caméras.

"Il est extrêmement regrettable qu’un tel scandale ait eu lieu, et nous souhaitons exprimer nos sincères excuses", ont déclaré les dirigeants de l’entreprise. Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont dénoncé une décision "absurde", avant de déplorer la culture de l'excuse au Japon.

P.L