BFM Business

Un canton suisse instaure le Smic le plus élevé du monde

Un salaire minimum à 20 francs suisses de l'heure va entrer prochainement en vigueur dans un canton suisse, une première dans la confédération.

Un salaire minimum à 20 francs suisses de l'heure va entrer prochainement en vigueur dans un canton suisse, une première dans la confédération. - -

Les salariés du canton de Neuchâtel ne pourront plus être payés moins de 20 francs suisses de l'heure, soit un peu plus de 17 euros. Bien plus qu'au Luxembourg détenteur du record du monde avec son "Smic" horaire national à 11,50 euros pour les salariés majeurs non qualifiés.

Un SMIC en Suisse? Dans ce pays où la liberté économique est érigée au rang de vertu cardinale, un salaire minimum horaire va entrer prochainement en vigueur dans un canton, celui de Neuchâtel. C'est une première dans la confédération, à la suite d'une décision du Tribunal Fédéral (TF).

Dans ce canton de 178.000 habitants, les salariés ne pourront plus être payés moins de 20 francs suisses (17,38 euros) de l'heure. Soit 51% de plus qu'au Luxembourg qui détient le record du monde du salaire minimum national à 11,50 de l'heure garanti à un salarié non qualifié de plus de 18 ans. Des exceptions sont cependant prévues, notamment dans le secteur de l'agriculture et de la viticulture.

Près de 3500 francs suisses par mois

À 20 francs suisses de l'heure, et une semaine de travail de 41 heures, les travailleurs neuchâtelois travaillant à plein temps jouiront ainsi d'un salaire annuel d'au moins 41.759 francs suisses (36.303 euros), soit 3.480 francs suisses par mois contre 1998 euros (montant brut pour 40 heures, durée légale du travail) au Luxembourg et 1480 euros (montant brut pour 35 heures) en France. Bien qu'élevé en apparence, ce premier "Smic" version suisse permet difficilement de vivre localement sans aides sociales.

La création de cette avancée sociale est l'aboutissement d'un vote cantonal organisé en 2011, à la suite d'une pétition demandant l'introduction du salaire minimum.

Les cantons du Jura et du Tessin pourraient faire de même

Des initiatives similaires en faveur de l'instauration d'un salaire minimum sont en cours dans les cantons du Jura et du Tessin, mais la procédure n'est pas encore terminée. D'autres cantons comme les cantons de Genève, de Vaud et du Valais ont en revanche refusé de les suivre dans cette voie.

En 2014, l'Union syndicale suisse avait tenté de mettre en place un salaire horaire minimum de 22 francs suisses au niveau fédéral en Suisse, c'est-à-dire concernant les 26 cantons. Les électeurs suisses l'avaient massivement refusé, à 76,3%, lors d'une votation organisée la même année.

Frédéric Bergé