BFM Business

Trump cède le contrôle de son empire à ses deux fils

-

- - -

Face à la presse, le président élu a confirmé céder le contrôle de sa société à ses deux fils pour ne pas alimenter les soupçons de conflits d'intérêts.

Donald Trump veut “rendre à l’Amérique sa grandeur”, et pour y parvenir, le président élu entend se consacrer pleinement à sa nouvelle fonction. Lors de la conférence de presse qu’il a tenu ce mercredi, celui qui investira les locaux de la Maison Blanche le 20 janvier prochain a affirmé avoir cédé le contrôle de ses entreprises à ses deux fils Eric et Donald JR pour la durée de son mandat.

Il faut dire que le nouveau chef d’état a bâti un véritable empire qui nécessite d’être gérer à temps plein. Composée d’hôtels, d’immeubles de luxe ou encore de parcours de golf, la Trump Organization regroupe des activités multiples et diversifiées. Son poids financier est estimé entre 4 milliards (selon Forbes) et 10 milliards de dollars (selon le principal intéressé).

Surtout, cette décision semble s’être imposée au magnat de l’immobilier compte tenu des nombreux soupçons de conflits d’intérêts qui planaient sur lui là où son empire est implanté, c'est-à-dire en Turquie, en Corée du Sud ou encore au Brésil.

Ivananka Trump également écartée de la société

"Mes deux fils ici présents, Don et Eric, vont diriger la société. Ils la dirigeront de façon très professionnelle. Ils ne m'en parleront pas", a déclaré Donald Trump. Sa fille Ivanka, actuellement vice-présidente exécutive de la Trump Organization, coupera aussi ses liens avec l'empire économique Trump, en se concentrant sur son installation familiale à Washington.

Dans le détail, tous les actifs de l'empire Trump seront transférés dans un trust avant l'investiture du président élu le 20 janvier, et il sera placé sous le contrôle de ses deux fils aînés et d'un associé de "longue date", Allen Weisselberg, a détaillé l'avocate, assurant que cette structure "isolera totalement" le président élu de son groupe.