BFM Business

Thanksgiving: les Américains toujours dans la frénésie d'achats

Une foule au magasin Toy R Us de Times Square le 26 novembre.

Une foule au magasin Toy R Us de Times Square le 26 novembre. - Yana Paskova - AFP

Plus de 150 millions de personnes ont fait des achats, aux Etats-Unis, lors de ce weekend de Thanksgiving. Un nombre égal de personnes a procédé à des achats en ligne plutôt que dans des magasins "en dur".

Cette année encore, Thanksgiving a rimé avec shopping aux Etats-Unis. Un total de 151 millions de personnes ont procédé à au moins un achat, directement dans les magasins ou en ligne, lors du long weekend de Thanksgiving aux Etats-Unis, a annoncé dimanche l'Association nationale des détaillants (NRF). Les chiffres publiés dimanche par la NRF font ressortir qu'un nombre égal de personnes a procédé à des achats en ligne plutôt que dans des magasins "en dur".

Toute comparaison avec l'année précédente est toutefois impossible en raison d'un changement dans la méthodologie de cette enquête réalisée par Prosper Insights and Analytics pour la NRF, a précisé celle-ci dans un communiqué. En 2014, la NRF avait indiqué que 133,7 millions de personnes avaient effectué un achat. Le chiffre de 151 millions est toutefois supérieur à celui attendu de 136 millions, fondé sur une enquête effectuée à la mi-novembre par la NRF.

Le weekend prolongé de Thanksgiving commence aux Etats-Unis le 4e jeudi du mois et comprend également le vendredi, communément appelé le "Black Friday" et le samedi/dimanche. Le jour où la fréquentation est en principe la plus importante est le vendredi. Depuis quelques années, s'y ajoute le "Cyber Monday", lorsque les consommateurs poursuivent leurs achats en ligne. Pendant ces cinq jours, les détaillants proposent d'importantes ristournes notamment pour le matériel électronique et les vêtements. La dépense moyenne par personne s'est établie à 299,60 dollars (282,6 euros). Mais là encore, toute comparaison avec l'année précédente est impossible en raison d'un changement de mode de calcul. En 2014, la NRF avait précisé que la dépense moyenne était de 380,95 dollars.

"Les ventes au détail traversent une incroyable révolution"

"Il est clair que la tradition ancienne de se rendre dans les magasins avec sa famille et des amis est désormais sur un pied d'égalité avec celle de regarder en ligne quelles sont les soldes proposées", a souligné le président de la NRF, Matthew Shay, cité dans le communiqué. Le changement de méthodologie vise à refléter cette évolution dans les habitudes de consommation. "Les ventes au détail traversent une incroyable révolution et changent. En conséquence, la NRF a aussi évolué dans son examen des habitudes de consommation pour ce weekend", a indiqué Matthew Shay.

Pour les gens qui ont acheté en magasin, 72,8% l'ont fait lors du Black Friday et 34% le jour même de Thanksgiving (soit le jeudi). Pour ceux qui ont acheté en ligne, la proportion est de 73,1% le vendredi et de 39,8% le jeudi, la même personne pouvant effectuer des achats le jeudi et le vendredi. De plus en plus de magasins ouvrent leurs portes dès le jeudi après-midi, appelé désormais "Gray Thursday". "La facilité offerte pour les achats en ligne par le biais d'appareils mobiles permet aux gens de rechercher en ligne ce qu'ils veulent et de procéder à leurs achats n'importe quel jour du week-end prolongé, ce qui est un bonus tant pour les détaillants que pour les consommateurs", a souligné Pam Goodfellow, analyste chez Prosper.

Si près d'un tiers des acheteurs ont indiqué avoir été guidés par les soldes, près de 43% estiment toutefois que les rabais seront encore plus importants d'ici Noël. L'étude, effectuée les 27 et 28 novembre, porte sur 4.281 personnes et comporte une marge d'erreur de plus ou moins 1,5 point de pourcentage, a précisé la NRF. Dans un communiqué distinct, la NRF a indiqué que 121 millions de personnes, soit environ la moitié des consommateurs d'âge adulte, ont exprimé leur intention de faire des achats en ligne pour le Cyber Monday. Ils étaient 126,9 millions l'an dernier.

D. L. avec AFP