BFM Business

Starbucks s'invite dans le débat budgétaire américain

La chaîne de cafés Starbucks prend part au débat sur le mur budgétaire américain.

La chaîne de cafés Starbucks prend part au débat sur le mur budgétaire américain. - -

A l'occasion de la reprise des négociations entre démocrates et républicains sur le plafond de la dette publique et le mur budgétaire, la chaîne américaine de cafés Starbucks souhaite sensibiliser ses clients au débat.

Starbucks prend part au débat sur la dette américaine. Ce ne n'est pas la première fois que Starbucks s'engage politiquement. Le problème de la dette américaine, le PDG de Starbucks en a d'ailleurs fait son combat.

A l'été 2011 déjà, Howard Schultz, connu pour être un soutien démocrate, avait écrit aux chefs d'entreprises américains. Il leur demandait de cesser de financer par leurs dons les campagnes électorales tant qu'un accord juste sur la dette ne serait pas trouvé.

Pour le patron de Starbucks, les élus ont dilapidé la confiance des Américains dans la capacité à régler les problèmes tous ensemble. D'où cette nouvelle initiative à propos du mur budgétaire.

"Rassemblons-nous" au pied du mur

Pour jeudi 27 et vendredi 28 décembre, Howard Schultz, le dirigeant du groupe, a demandé au personnel de ses 120 établissements de la région de Washington d'écrire "come together", "rassemblons-nous" en français, sur les tasses. Objectif : sensibiliser les consommateurs au débat actuel.

Mais la dette américaine n'est pas la seule préoccupation du patron de Starbucks. Il y a un an, il a lancé un fonds baptisé "créer des emplois aux Etats-Unis". Il s'agit en fait de doper le crédit aux PME en proposant aux clients de faire des dons à partir de 5 dollars. Pour le moment, 15 millions de dollars ont été récoltés.

Laura Marzouk