BFM Business

Salaire minimum aux Etats-Unis: l'échec relatif d'Obama au Sénat

Barack Obama et les démocrates veulent faire du salaire minimum le thème central de leur campagne pour les élections de mi-mandat.

Barack Obama et les démocrates veulent faire du salaire minimum le thème central de leur campagne pour les élections de mi-mandat. - -

Les républicains ont, mercredi 30 avril, fait échouer le vote sur la hausse du salaire minimum fédérale voulue par le président américain. Mais Barack Obama savait que cette mesure ne passerait pas et voulait prendre le peuple américain à témoin.

Aux Etats-Unis Barack Obama est furieux contre les républicains qui ont fait échouer, mercredi 30 avril, son projet d'augmentation du salaire minimum.

Le salaire minimum fédéral est 7,25 dollar de l'heure depuis 2009. Il n'est pas indexé et dépend ainsi à chaque fois d'un vote au Congrès.

Barack Obama veut le faire passer à 10,10 dollars. Il lui fallait 60 voix au Sénat, il n'en a eu que 55. Les républicains ont voté contre en s'appuyant sur une étude de la Cour des comptes américaines qui dit qu'une augmentation du salaire minimum conduirait à la disparition de 500.000 emplois.

Un déplacement du pouvoir

Barack Obama savait que la mesure ne passerait pas, mais il a tenté un coup politique en prenant le peuple américain à témoin car il sait que, d'après les sondages, une majorité d'Américains sont favorables à une hausse du salaire minimum.

Le président américain et les démocrates veulent faire du salaire minimum le centre de leur campagne pour les élections législatives de mi-mandat, qui auront lieu en novembre prochain.

Son échec au Sénat, mercredi, est aussi symptomatique d'une tendance plus lourde dans la vie politique américaine: le pouvoir se déplace de plus en plus de Washington, capitale paralysée, vers les états. Depuis un an, 10 états ont ainsi augmenté leur propre salaire minimum.

Jean-Bernard Cadier correspondant à New York