BFM Business

Rapatriement fiscal: les Indiens bien loin du compte

Seulement 2,89% des Indiens paient des impôts sur le revenu

Seulement 2,89% des Indiens paient des impôts sur le revenu - Raveendran - AFP

600 millions de dollars non déclarés ont été rapatriés en Inde. Néanmoins, l'évasion fiscale serait bien plus importante encore.

Les Indiens tentent de lutter contre l'évasion fiscale. Ils ont ouvert pendant trois mois une fenêtre de régularisation. Selon le ministère, "638 déclarations ont été reçues dans le cadre de la mise en conformité des actifs non déclarés à l'étranger" pour un montant de 37,7 milliards de roupies (574 millions de dollars).

Une somme importante, certes, mais bien loin de l'estimation totale des fonds cachés par des Indiens à l'étranger. L'Inde est l'un des pays où l'argent liquide est le plus utilisé dans le monde, avec une corruption endémique et une législation fiscale très pointilleuse qui encourage l'utilisation du cash non-déclaré. Les estimations sur l'évasion fiscale varient largement. Quelque 439 milliards de dollars auraient quitté le pays entre 2003 et 2012, selon les estimations du groupe Global Financial Integrity à Washington.

10 ans de prison pour les évadés fiscaux

Seulement 2,89% des Indiens paient des impôts sur le revenu, selon les informations du précédent ministre des Finances au parlement en 2013.

Le Premier ministre Narendra Modi a promis de sévir contre l'évasion fiscale. Le gouvernement a annoncé un éventail de mesures pour lutter contre l'évasion fiscale, dont une peine d'emprisonnement de 10 ans pour ceux qui seront démasqués à partir de maintenant.

Ashutosh Kumar Mishra, directeur exécutif de Transparency International en Inde, doute de l'effet des efforts déployés par le gouvernement tant le phénomène est enraciné. "Ce n'est pas facile. Il faut des réformes claires et une volonté politique déterminée, cela prendra des années", a dit Mishra à l'AFP.

D. L. avec AFP