BFM Business

Qui est Lionel Zinsou, ce franco-béninois nommé Premier Ministre du Bénin?

Lionel Zinsou doit réformer le pays avant les prochaines élections qui auront lieu dans neuf mois.

Lionel Zinsou doit réformer le pays avant les prochaines élections qui auront lieu dans neuf mois. - Thomas Samson - AFP

Le banquier d'affaires franco-béninois, ex-conseiller de Laurent Fabius à Matignon et président de la Fondation franco-africaine pour la croissance, a été nommé Premier Ministre du Bénin. Sa mission : réformer le pays.

"Le gouvernement de la République du Bénin est composé comme suit: Premier Ministre chargé du Développement économique, de l'évaluation des politiques publiques et de la promotion de la bonne gouvernance, M. Lionel Zinsou", a annoncé Alassani Tigri, secrétaire général du gouvernement, à la télévision nationale béninoise, le 18 juin. L'annonce a été suivie avec grand intérêt d'un bout à l'autre de la planète.

Si Lionel Zinsou n’est pas très connu du grand public, c’est une sommité internationale (voir vidéo en fin d'article). Ce normalien de 60 ans, décoré de la Légion d'Honneur, est le neveu de l'ex-président du Bénin Émile Derlin Zinsou. Depuis 2009, il est à la tête de PAI PArtners, l'un des plus gros fonds de capital-investissement d'Europe. Avant cela, il a fait parti du cabinet de Laurent Fabius à Matignon et a également travaillé pour la Banque Rothschild.

Depuis 2013, il préside la Fondation franco-africaine pour la croissance, une institution créée en décembre 2013 pour dépoussiérer les relations économiques entre la France et le continent africain.

Une personnalité remarquable, selon Laurent Fabius

L’un des premiers à le féliciter est Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères. Il a félicité la nomination de cette "personnalité remarquable", dont "les compétences et l'expérience internationale (...) seront de solides atouts pour le développement et le rayonnement du Bénin". 

Lionel Zinsou a joué un rôle-clé lors de la table ronde pour le financement du développement économique du Bénin, qui s'est tenue ce mois à Paris, et où des bailleurs de fonds publics et privés se sont engagés à hauteur de 12.000 milliards de francs CFA (soit environ 18,24 milliards d'euros), a rappelé M. Tigri. 

"Il est heureux qu'il soit aujourd'hui Premier Ministre parce que justement, il va apporter sa contribution pour la mise en oeuvre effective des intentions de contribution que les partenaires ont annoncé à la table ronde de Paris", a-t-il poursuivi.

Seulement neuf mois pour remplir sa mission

Toutefois, plusieurs observateurs soulignent le rôle symbolique du Premier Ministre. Selon la constitution béninoise, c'est le président qui nomme le gouvernement.

L'éditorialiste Vincent Foly souligne aussi le peu de temps dont dispose M. Zinsou pour mener à bien de vraies réformes économiques, le mandat de M. Boni Yayi s'achevant l'année prochaine.

"A moins de 9 mois de fin de mandat on ne peut rien attendre de celui-ci au Bénin, même s'il est connu dans les milieux politiques français", a déclaré le patron du quotidien privé béninois La Nouvelle Tribune à l'AFP.

Le nouveau gouvernement compte 28 membres contre 27 dans le précédent, avec un nouveau poste de vice premier ministre et trois ministres d'Etat.

Pascal Samama avec AFP