BFM Business

Quand Microsoft aide la police à surveiller New York

Le maire de New York, Michael Bloomberg, lors de la présentation de ce nouveau système.

Le maire de New York, Michael Bloomberg, lors de la présentation de ce nouveau système. - -

La semaine dernière, la métropole a annoncé le lancement d’un nouveau système de surveillance développé avec Microsoft. Ce nouvel outil est ultra-perfectionné, mais un peu angoissant.

New York City is watching you... La ville de New York a annoncé la semaine dernière s’être alliée avec Microsoft pour développer un nouvel outil de lutte contre le terrorisme et la délinquance. Ce système de surveillance a un côté "Big Brother" que n’aurait pas renié George Orwell, l’auteur de 1984.

Depuis un centre de contrôle au cœur de Manhattan, les policiers ont désormais à leur disposition un système informatique surpuissant, capable d'agréger les informations issues de milliers de caméras de surveillance.

Cet outil peut également croiser en temps réel ces informations avec d’autres données, comme les appels au 911, le numéro d'urgence américain, ou encore les archives des délits qui ont eu lieu dans une zone précise.

Les grands noms de l

Si un suspect est repéré, des lecteurs de plaques d'immatriculation peuvent l'identifier et retracer en un instant, sur un plan, ses parcours des jours précédents. Dans le même temps, son casier judiciaire sera affiché sur l’écran.

Il est de plus en plus courant que les géants de l’informatique collaborent avec les services de police. Dans d'autres villes américaines, IBM utilise ses logiciels d'analyse prédictive pour dresser une carte précise des "points chauds", à chaque moment de la journée. L’objectif est de tenter de deviner où auront lieu les prochains délits, avant même qu'ils ne soient commis.

Anthony Morel et BFMbusiness.com