BFM Business

Privatisation de la conquête spatiale : vers des fusées low cost ?

Les Etats-Unis utilisent des entreprises privées pour conquérir l'espace

Les Etats-Unis utilisent des entreprises privées pour conquérir l'espace - -

En pleine crise économique, l’espace n’est pas la priorité des Etats. Le gouvernement américain a donc décidé de faire appel à des entreprises privées. Et il fait jouer la concurrence.

Quel avenir pour la fusée Ariane? C'est l'une des questions à l'ordre du jour des ministres en charge de l'espace des Etats membres de l'Agence spatiale européenne. Ils sont réunis aujourd'hui, mardi 20 novembre, et demain à Naples pour définir les futurs programmes spatiaux et surtout leurs budgets. En pleine crise économique, l'espace n'est plus forcément une priorité. Les Etats-Unis ont trouvé une solution: engager une véritable privatisation de la conquête spatiale.

Les Américains les appellent les "taxis de l'espace". Des navettes privées qui seront bientôt chargées d'amener les astronautes vers la station spatiale internationale. Depuis le départ à la retraite d'Atlantis, les Etats-Unis dépendent en effet des Soyouz russes, qui facturent 60 millions de dollars le ticket pour l'espace.

Des fusées réutilisables

Alors l'administration Obama a décidé de faire appel à des entreprises plus compétitives. La plus connue s'appelle SpaceX. Créée par l'un des fondateurs de Paypal, elle fait dans le spatial low cost, et n'hésite d'ailleurs pas à afficher ses prix, défiant toute concurrence sur son site internet, comme si elle vendait des tomates ou des aspirateurs.

Ses forces : une structure beaucoup plus légère que la très bureaucratique Nasa, et surtout des fusées réutilisables. Au lieu de brûler en rentrant dans l'atmosphère, elles reviennent sur Terre saines et sauves, prêtes pour une nouvelle mission.

Une solution plus économique pour l'Etat américain. Pendant ce temps la Nasa doit se concentrer sur les grands projets. Comme organiser la première expédition humaine vers la planète Mars.

Anthony Morel