BFM Business

Présidentielle américaine: une campagne à plus de deux milliards de dollars

Barack Obama et Mitt Romney ont levé à peu de choses près les mêmes montants pour financer elur campagne

Barack Obama et Mitt Romney ont levé à peu de choses près les mêmes montants pour financer elur campagne - -

Les sommes levées par Barack Obama et Mitt Romney ont dépassé ce cap, selon les chiffres de la commission électorale fédérale (FEC) cités par le Washington Post. Elles sont majoritairement dépensées dans la communication.

L’argent est le nerf de la guerre électorale. Aux Etats-Unis a fortiori. Selon les données de la Federal Election Commission, illustrées par le Washington Post, Barack Obama et Mitt Romney ont levé à eux deux 2,2 milliards de dollars juqu'au 26 octobre dernier (voir chiffres clefs et inforgaphie). Pour le moment, les deux candidats ont dépensé les trois quarts du total collecté.

Dans les sondages, les deux adversaires sont au coude à coude. Il en est de même au niveau de leurs levées de fonds : Mitt Romney a ainsi collecté 1,13 milliard de dollars contre 1,08 milliard de dollars pour son rival démocrate.

L’argent récolté sert surtout à la communication des deux candidats. Barack Obama a ainsi déboursé pour 457 millions de dollars en publicité et spots de campagne, ainsi que 85 millions de dollars de courriers. Pour Mitt Romney, ces chiffres sont respectivement de 356 millions et 123 millions de dollars.

Les Super PAC, le nouveau véhicule de financement

Au niveau des diverses sources de financements, cette élection est marquée par la possibilité pour les entreprises de financer les candidats. Depuis l’arrêt Citizens United vs Federal Election Commission du 21 janvier 2010, les syndicats, les particuliers et les sociétés ont en effet le droit de donner de l'argent à un comité d’action politique, appelé "super PAC", sans limite de montant. Autrement, les citoyens américains ne peuvent verser plus de 2500 dollars au comité de campagne du candidat. Dans le cas des Super PAC, les donateurs sont toutefois tenus de communiquer leurs versements à la Federal Eeection commission et ne doivent pas avoir de "liens direct" avec le candidat.

Ces super PAC ne sont pas supposés financer la campagne d’un candidat. Mais dans les faits, ils sont bels et bien un des bras armés de la collecte de fonds des candidats. Mitt Romney, plus particulièrement, a pour le moment levé 203 millions de dollars via ce levier. Barack Obama y a eu moins recours (75 millions).

Le high-tech pour Barack Obama, les banques pour Mitt Romney

L’argent récolté par ces Super PAC montre que Mitt Romney est clairement le candidat du lobby financier et des grandes fortunes

Selon le Center for Responsive Politics qui se base sur les chiffres de la FEC, les cinq premières entreprises à avoir contribué à la campagne du candidat républicain sont des banques : Goldman Sachs, Bank of America, Morgan Stanley, JPMorgan et Crédit Suisse. Mitt Romney a lui-même dirigé un fonds d’investissement, Bain Capital. Ses deux plus gros donateurs privés sont des milliardaires. Le promoteur immobilier texan Bob Perry qui a versé 17,5 millions à son super PAC, ainsi que Sheldon Adelson, magnat des casinos, 14ème fortune mondiale selon Forbes, qui a, lui, donné 10 millions de dollars.

Barack Obama de son côté, est notamment soutenu par les entreprises de high-tech et les universités. Ses donateurs sont ainsi l’Université de Californie, Microsoft, Google et Harvard.

Il faut également noter que le financement de la campagne de Barack Obama repose sur des petits dons. Les contributions de moins de 200 dollars représenteraient un peu plus de 300 millions de dollars pour le candidat démocrate.

Julien Marion