BFM Business

Mur budgétaire américain : le dénouement approche

Barack Obama a regagné Washington plus tôt que prévu, pour éviter une fin d'année droit dans le mur pour le budget américain.

Barack Obama a regagné Washington plus tôt que prévu, pour éviter une fin d'année droit dans le mur pour le budget américain. - -

Digne d’un film hollywoodien, le feuilleton du mur budgétaire américain agite les politiques et les marchés. Le gouvernement américain a quatre jours pour trouver un accord avec les Républicains.

La tension monte à l'approche du 31 décembre. A cette date entreront en vigueur des hausses d'impôts et coupes budgétaires automatiques, le fameux "fiscal cliff", si un accord budgétaire n'est pas trouvé d’ici-là.

Plus qu’un terme technique, le mur budgétaire est devenu un feuilleton à rebondissements qui tient en haleine l'Amérique toute entière. A tel point que Barack Obama ne s'est accordé que cinq jours de vacances familiales à Hawaii.

Les médias s’interrogent sur cette rentrée précipitée. Symbole d’un blocage complet qui nécessite une action présidentielle ? Ou le signe d'un accord provisoire qui permettrait de repousser l’échéance ?

En tout cas, certains observateurs voient le retour du président à Washington comme un simple affichage politique. Car sur le fond, les positions des uns et des autres n'ont pas évolué.

Des conséquences dramatiques pour l'économie américaine

Les discussions s’étaient interrompues avec les vacances de Noël, face au blocage entre les deux partis. Les négociations butent sur la question des hausses d’impôts pour les plus aisés, dont ne veulent pas entendre parler les Républicains.

Si les deux clans ne parviennent pas à se mettre d'accord avant le 1er janvier, le mur budgétaire se mettra automatiquement en place pour 2013. A cette date, les Etats-Unis auront atteint le seuil légal de leur déficit public. En conséquence : hausses d'impôts pour tout le monde, particuliers et entreprises, et baisses des dépenses publiques.

Les analystes estiment que les répercussions du mur fiscal sur l'économie américaine seraient dramatiques, pour la consommation des ménages comme pour les investissements des entreprises. Le suspense continue d’agiter l’Amérique. Réponse lundi soir au plus tard.

BFMbusiness.com (texte) & Fanny Regnault (sujet vidéo)