BFM Business

Macron appelle à réformer l'OMC

Le président français a proposé ce mercredi que se tiennent d'ici la fin de l'année des négociations internationales pour "une réforme de l'OMC".

Le président français, Emmanuel Macron, a proposé mercredi que soient lancées des négociations internationales sur "la réforme" de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) d'ici au G20 prévu en Argentine à la fin de l'année. "C'est le moment de nous saisir de cette question", a déclaré M. Macron dans un discours devant l'OCDE à Paris, à deux jours de la possible application par les États-Unis de taxes punitives sur l'acier et l'aluminium importés.

"Les menaces de guerre commerciale ne régleront rien", a-t-il dénoncé à l'ouverture de la réunion annuelle de l'organisation. "Une guerre commerciale est toujours une guerre perdue par tous. Par nos industries, nos agriculteurs, nos consommateurs... Notre défi est de retrouver une réponse collective. Le fort est celui qui a le droit, le fort est celui qui tient les règles qu'il a contribué à créer, le fort est celui qui respecte sa parole, sauf à devenir le violent", a ajouté Emmanuel Macron, en prononçant un vibrant plaidoyer pour "un multilatéralisme fort".

"Une OMC refondée peut seule nous offrir ce cadre", a-t-il estimé. "Je propose une négociation intégrant au départ les États-Unis, l'Union européenne, la Chine et le Japon, qui serait rapidement étendue aux pays du G20 et de l'OCDE, sur la réforme de l'OMC".

"Nous devons rapidement aboutir ensemble sur un diagnostic sur les dysfonctionnements du système actuel et je souhaite que nous visions le G20 de cette année, à Buenos Aires, pour une première feuille de route", a-t-il précisé.

S'exprimant avant Emmanuel Macron, Angel Gurria, secrétaire général de l'OCDE, a appelé à éviter "une escalade" dans les tensions commerciales, alors que les Etats-Unis pourraient mettre en place dès vendredi des taxes de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium importés.

N.G. avec AFP