BFM Business

Les Suisses refusent de plafonner les salaires des patrons

Les électeurs suisses ont massivement rejeté un texte visant à encadrer les hautes rémunérations.

Les électeurs suisses ont massivement rejeté un texte visant à encadrer les hautes rémunérations. - -

Selon les premières tendances, les Suisses ont rejeté massivement le texte de loi prévoyant de limiter les hauts salaires, ce dimanche 24 novembre. Le "non" l'emporterait en effet à 65%.

Huit mois après avoir donné un coup d'arrêt aux parachutes dorés versés aux grands patrons, les électeurs suisses étaient une nouvelle fois appelés aux urnes, ce dimanche 24 novembre. Mais cette fois, le texte de loi visant à limiter les hauts salaires a massivement été rejeté. Les résultats provisoires font en effet état d'une victoire du "non" à 65%.

Même s'il ne s'agit que d'estimations, les partisans de l'initiative 1:12 ont reconnu leur défaite. "Nous ne sommes pas parvenus à persuader le peuple que l'escroquerie pratiquée dans les cercles de direction des entreprises devait prendre fin", a ainsi déclaré le président des Jeunes socialistes suisses, David Roth, à la télévision suisse-alémanique SRF.

Le gouvernement opposé à l'initiative

L'initiative prévoyait qu'un patron ne puisse gagner plus de douze fois ce que le salarié le moins bien payé de l'entreprise touche sur la même période.

Présenté par les jeunes socialistes, le texte avait évidemment suscité le mécontentement du patronat, mais aussi du gouvernement. Ces derniers mettaient en avant le facteur compétitivité du pays, qui aurait ainsi pu être mis à mal.

Les électeurs vont à nouveau voter sur les salaires en 2014, étant appelés à se prononcer sur une initiative, lancée par l'Union syndicale suisse (USS), demandant un salaire minimum mensuel de 4.000 CHF (3.333 euros) pour 42 heures de travail par semaine.

Le titre de l'encadré ici

|||Les deux autres textes également rejetés

Les Suisses ont aussi voté "non" dimanche à deux autres textes. L'un, à 58%, sur des aides fiscales pour les familles. L'autre, à 60%, sur la hausse de la vignette autoroutière à 100 francs suisses (81 euros), contre 40 CHF actuellement.

Sources: estimations médias suisses

Y. D .avec AFP