BFM Business

Les jeunes Français n'ont pas le niveau en finance

Selon l'enquête Pisa de l'OCDE, les jeunes français sont parmi les moins cultivés au monde en ce qui concerne la finance et ses outils.

Selon l'enquête Pisa de l'OCDE, les jeunes français sont parmi les moins cultivés au monde en ce qui concerne la finance et ses outils. - -

L'OCDE publie ce 9 juillet les résultats d'une enquête sur la culture financière des élèves de 15 ans. Selon cette étude, les jeunes français comptent parmi les moins compétents dans ce domaine.

C'est un rapport Pisa d'un genre nouveau qui est publié ce 9 juillet. Le Programme international pour le suivi des acquis des élèves de l'OCDE consiste habituellement en un classement du niveau scolaire des élèves dans le monde. Cette fois, l'organisation internationale s'est aussi penchée sur la culture financière des élèves de 15 ans à travers les continents.

> Qu'est-ce que la "culture financière"?

La "culture financière" selon l'Organisation de coopération et de développement économique, c'est notamment la connaissance qu'ont les jeunes des produits financiers existants (polices d'assurance, comptes bancaires, abonnements mobile…).

Mais aussi des concepts financiers (intérêt, inflation, valeur de l'argent), et la capacité des jeunes à utiliser ces connaissances dans leur vie quotidienne. Leur aptitude à comparer, à évaluer, et aussi "à gérer les facteurs émotionnels et psychologiques qui interviennent dans la prise de décisions financières".

C'est également leurs compétences pour "critiquer et contribuer de façon constructive au monde économique dans lequel ils vivent".

> Pourquoi s'intéresser à la culture financière des élèves?

"La culture financière est de plus en plus considérée comme une compétence essentielle dans la vie", estime l'OCDE. Dès 2005, elle a recommandé d'introduire des matières financières dans les programmes scolaires le plus tôt possible.

Les générations de jeunes actuelles auront, selon elle, "affaire à des produits financiers plus diversifiés et plus complexes" que leurs ainés. Elles devront probablement davantage gérer leurs retraites elles-mêmes, ainsi que leur frais de santé. En raison de "l'évolution des systèmes de protection sociale", les plus agés ne pourront pas les aider, et les jeunes devront apprendre par eux-mêmes, constate l'OCDE.

> Quel est le niveau des jeunes Français?

En 2012, période sur laquelle porte l'étude, les Français de 15 ans, ceux qui sortent du cycle obligatoire de l'école, ont eu des résultats en culture financière bien inférieurs à la moyenne des 13 pays et économies de l’OCDE ayant participé à l’évaluation.

Un élève français sur cinq (19,4% contre 15,3% de moyenne dans l'OCDE) n'atteint pas le niveau de compétence de base (rang 1 et 2). Et seuls 28% des élèves atteignent les deux meilleurs niveaux (5 et 6), contre 32% de moyenne.

L'écart de performance entre les milieux sociaux est plus vaste que dans les autres pays de l'OCDE. Et la différence de note entre élèves autochtones et ceux issus de l'immigration (ou ceux nés de parents immigrés) est également plus importante en France que dans les 18 autres pays étudiés.

En revanche, ils ont quasiment tous un compte bancaire (8 élèves sur dix) sans distinction de classe ou d'origine. Et 67% gagne de l'argent en dehors des heures de cours.

> Quels jeunes s'en sortent le mieux dans le monde?

Sur le podium des pays dont les élèves de 15 ans ont les meilleurs scores en culture financière : la Chine (en fait seulement la région de Shanghai) arrive en premier, la Belgique (seulement la partie flamande) en deuxième, l'Estonie en troisième.

La France est onzième sur 18 pays et économies participantes. Parmi les pays d'Europe, les élèves français font mieux que les Espagnols (13èmes) et les Italiens (17èmes).

Source: OCDE

Méthodologie: les 18 pays de l'étude sont les 13 pays et économies membres de l’OCDE (Australie, Communauté flamande de Belgique, Espagne, Estonie, États-Unis, France, Israël, Italie, Nouvelle-Zélande, Pologne, République Tchèque, Slovaquie et Slovénie), et cinq pays et économies partenaires (Colombie, Croatie, Fédération de Russie, Lettonie et Shanghai-Chine). Les élèves concernés ont dû remplir un questionnaire à choix multiple pendant une heure. En France, 1 068 élèves de 225 établissements scolaires ont effectué le test de culture financière.

Nina Godart