BFM Business

Les grands patrons britanniques gagnent 143 fois plus que leurs employés

En 1998, les grands patrons britanniques ne gagnaient "que" 47 fois plus que leurs salariés

En 1998, les grands patrons britanniques ne gagnaient "que" 47 fois plus que leurs salariés - Images of Money - Flickr - CC

Selon une étude publiée ce lundi 18 août par le think tank High Pay Centre, les dirigeants des entreprises cotées sur le Footsie-100, l'indice phare de la Bourse de Londres, ont une rémunération moyenne qui représente près de 150 fois celle de leurs employés.

Combien un patron gagne par rapport à ses salariés? Le think-tank britannique High Pay Centre a apporté, ce lundi 18 août, des éléments de réponses en publiant une étude se basant sur les sociétés cotées sur le Footsie-100, l'indice phare de la Bourse londonienne.

Résultat: dans ces entreprises les dirigeants gagnent, en moyenne, 143 fois plus que leurs employés. High Pay Centre arrive à cette conclusion en comparant, pour chaque entreprise, la rémunération totale du directeur général avec le salaire moyen des employés de la société.

"Ces données montrent la hausse incroyable des rémunérations des dirigeants par comparaison avec la plupart des travailleurs britanniques depuis trois décennies", souligne le think-tank. En 1998, l'écart de rémunération n'était "que" de 1 à 47, a ajouté cette association indépendante.

"Un profond sentiment d'injustice"

Parmi les écarts de rémunération les plus importants, on citera le groupe de restauration collective Compass. Son directeur général Richard Cousins a ainsi gagné en 2013 quelque 5,5 millions de livres (6,85 millions d'euros), soit 418 fois le salaire moyen d'un employé du groupe.

Celui du brasseur SABMiller, Alan Clark, a encaissé 6,5 millions de livres (8,1 millions d'euros), 360 fois la paye moyenne d'un salarié sous sa responsabilité.

"Un profond sentiment d'injustice émerge lorsque les patrons gagnent des centaines de fois plus que la main d'oeuvre", a déclaré Deborah Hargreaves, directrice du High Pay Centre. Elle appelle le gouvernement britannique à "prendre des mesures radicales pour construire une économie juste en laquelle les gens ordinaires peuvent croire".

J.M.avec AFP