BFM Business

Les compagnies pétrolières russes sanctionnées par l'Europe

La compagnie russe Rosneft est visée par les sanctions économiques prises par l'UE contre la Russie.

La compagnie russe Rosneft est visée par les sanctions économiques prises par l'UE contre la Russie. - Dmitry Kostyukiof - AFP

Les compagnies Rosneft, Transneft et Gazprom sont directement visées par les sanctions prises par l'UE à l'encontre de Moscou. Leur accès aux marchés des capitaux sera ainsi fortement restreint.

Malgré le cessez-le-feu en Ukraine, Bruxelles maintient la pression sur la Russie. Ce lundi 8 septembre, les sanctions économiques contre Moscou doivent ainsi être officiellement mises en oeuvre, a annoncé une porte-parole de la Commission européenne.

Parmi les entreprises concernées apparaissent les compagnies pétrolières Rosneft, Transneft et les activités pétrolières du géant gazier Gazprom, a indiqué une source européenne.

Contraindre la Russie à mettre "la main à la poche"

Les investisseurs de l'UE ne pourront donc plus acheter leurs obligations et actions, ni leur accorder de prêts. L'enjeu est de compliquer les capacités de ces groupes à se financer de manière autonome, "pour contraindre l'Etat russe à mettre la main à la poche", a commenté cette source.

Ces mesures entreront en vigueur à partir de leur publication dans le Journal officiel de l'UE, "demain (mardi) au plus tard", selon Bruxelles.

L'Union européenne est "prête à revenir" sur ces nouvelles mesures si le cessez-le-feu décrété vendredi dans l'est de l'Ukraine est "durable" et/ou si des négociations de paix commencent, a cependant affirmé dimanche le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy

Y.D. avec AFP