BFM Business

Les Chinois frappés par la fièvre de l'or

La consommation de bijoux en or devrait passer de 669 tonnes en 2013 à 780 tonnes en 2017.

La consommation de bijoux en or devrait passer de 669 tonnes en 2013 à 780 tonnes en 2017. - -

Le pays a ravi à l'Inde sa place de premier consommateur mondial d'or en 2013. Sa demande de métal jaune devrait croître d'au moins 20% d'ici 2017, selon les prévisions du Conseil mondial de l'or rendues publiques ce 15 avril.

La fièvre de l'or s'empare des Chinois. Que ce soit sous forme de bijoux, de pièces et lingots ou bien à des fins industrielles, la demande de métal jaune devrait atteindre "au moins 1.350 tonnes" à la fin de l'année 2017, indique un rapport publié ce 15 avril par Conseil mondial de l'or (CMO).

Cela représente une augmentation de près de 20% par rapport au niveau record de consommation de 2013, évalué à 1.132 tonnes d'or par le CMO. La demande pourrait même être supérieure puisque pour établir ces prévisions, le Conseil a utilisé des hypothèses économiques assez conservatrices avec un taux de croissance moyen de 6% sur la période 2014-2017.

Ces dernières années, la consommation chinoise d'or a connu une "croissance stupéfiante", triplant depuis 2003, a indiqué l'un des auteurs du rapport, M. Hewitt. La demande d'or en Chine a été particulièrement dopée par la levée en 2004 de l'interdiction faite aux personnes privées de détenir des lingots d'or.

Au final, en 2013 la Chine a détrôné l'Inde comme premier acheteur mondial d'or, représentant 26% de la demande privée mondiale.

Une épargne refuge

"De plus en plus de personnes s'enrichissent, ont plus d'argent à dépenser en bijoux et plus d'économies à investir", ajoute-t-il, rappelant que selon Ernst & Young le nombre de ménages chinois de la classe moyenne devrait passer de 300 à 500 millions d'ici 2020.

Les Chinois affectionnent particulièrement les bijoux en or pour les mariages (40% de la demande de bijoux) et pour les fêtes tels que le Nouvel an. Le CMO estime que la consommation de bijoux en or devrait passer de 669 tonnes en 2013 à 780 tonnes en 2017.

En tant qu'investissement, l'or est privilégié en l'absence de réelles alternatives. De nombreux Chinois l'adoptent pour leur épargne.

"Les marchés d'action sont trop volatils, l'immobilier est surévalué et la plupart des comptes ont des taux d'intérêt réel négatif", explique M. Hewitt.

C.C. avec AFP