BFM Business

Les boîtes de la Silicon Valley se paient des mannequins pour Noël

-

- - Suedehead - CC

Pour les soirées de Noël des entreprises, une convention établie aux États-Unis, les entreprises de la Silicon Valley se paient des mannequins. Pas pour jouer les hôtesses, mais pour se faire passer pour des amies d'employés et mettre l'ambiance.

Les fêtes de Noël des entreprises, une tradition bien ancrée aux États-Unis. Normalement on se réunit entre collègues. Mais dans la Silicon Valley, les geeks à hoodies et jeunes ingénieurs dans le vent préfèrent inviter des mannequins à leur soirée, raconte Bloomberg. Des jeunes femmes plutôt, mais aussi des jeunes hommes, qui doivent nécessairement être beaux. Objectif pour des organisateurs: réussir la soirée.

Bien évidement, ces mannequins sont payés. Entre 50 et 200 euros par heure et par tête, rapporte le site américain. Ainsi, l'agence Cre8 Agency LLC a envoyé 25 femmes et 5 hommes agréables à regarder à la soirée de Noël d'une grande entreprise de jeux vidéos installée à San Francisco. La société, dont l'agence tait le nom, a sélectionné les modèles sur photos, leur a fait signer des accords de confidentialité, et leur a donné des noms d'employés pour qu'ils puissent prétendre être des amis de ces derniers.

Les employés ne doivent pas savoir qu'elles sont payées

Car les organisateurs de cette soirée n'assument pas vraiment de payer pour amuser leurs employés avec des gens beaux. "Les entreprises ne veulent pas que leur personnel parle à quelqu'un et pense, 'Oh, cette personne a été embauchée pour socialiser avec moi'", souligne ainsi le dirigeant de l'agence de mannequins.

Le recours à des modèles par les entreprises pour leur évènement n'est pas nouveau en soi. Mais "au cours des cinq dernières années, elles étaient recrutées pour des missions spécifiques comme jouer les hôtesses d'accueil", raconte Chris Hanna, qui dirige l'agence TSM Agency depuis 2004 et indique compter parmi ses clients "un des plus grands moteurs de recherche du monde".

Désormais, ces géants de la tech recherchent des personnes au physique avantageux pour mettre l'ambiance, avec des demandes parfois extrêmement limite. Une autre dirigeante d'agence californienne raconte ainsi qu'un client a récemment demandé des filles habillées en combinaison de latex rose pour organiser une soirée à thème panthère rose pour ses salariés. Une demande qu'elle a refusée: "j'ai expliqué que ce n'est pas ce que nous faisons, et que cela pourrait nuire à son entreprise si cela se savait".

N.G.