BFM Business

Le Japon prêt à relancer ses centrales nucléaires

Le nouveau gouvernement japonais entend relancer la production d'énergie nucléaire pour des raisons économiques

Le nouveau gouvernement japonais entend relancer la production d'énergie nucléaire pour des raisons économiques - -

Le gouvernement nouvellement élu est prêt à relancer les centrales nucléaires dont les réacteurs sont jugés sûrs, a fait savoir, jeudi 27 décembre, le ministre de l'Industrie.

Ce n’est pas une surprise, les conservateurs élus pour diriger le Japon avaient prévenu pendant la campagne qu’ils comptaient sur le nucléaire pour relancer l’économie nippone. C’est désormais officiel : le ministre de l’Industrie, Toshimitsu Motegi, a déclaré le 27 décembre que le gouvernement allait relancer les réacteurs atomiques "jugés sûrs".

La construction de nouvelles centrales envisagée

Le ministre a martelé la nécessité d’une sûreté absolue. "Les réacteurs ne redémarreront pas tant que leur sécurité ne sera pas assurée par l'Autorité indépendante de régulation ", a-t-il expliqué. Cette nouvelle structure, mise en place en septembre, travaille actuellement à un durcissement des règles de construction et d'exploitation.

Toshimitsu Motegi a, par ailleurs, exprimé son souhait de réviser l'objectif "zéro nucléaire" fixé par le gouvernement précédent de centre-gauche. Ce dernier avait prévu de ne plus utiliser du tout d’énergie nucléaire d’ici 2030. En revanche, le nouveau ministre de l’Industrie est prêt à autoriser la construction de nouvelles centrales. Mais à condition que les études de sûreté valident les projets.

Actuellement, seules deux unités nucléaires sur les cinquante que compte l'archipel ont été remises en services depuis la catastrophe de Fukushima. Mais le Parti Libéral-Démocrate de Shinzo Abe, le nouveau Premier ministre nippon, estime que le pays ne peut se passer de l'énergie nucléaire sans mettre en péril son économie. Un discours jugé sage par les chefs d’entreprises japonaises.

Nina Godart et avec agences