BFM Business

Le cognac flambe à l'export

L'Asie, qui avait fait plonger les exportations françaises de cognac en 2014 a recommencé ses emplettes en 2015.

L'Asie, qui avait fait plonger les exportations françaises de cognac en 2014 a recommencé ses emplettes en 2015. - Shaylor - Flickr - CC

Les producteurs français de Cognac ont battu en 2015 un nouveau record à l'export. Un succès largement dû aux ventes réalisées aux Etats-Unis, qui ont été dopées par la baisse de l'euro par rapport au dollar.

Les amateurs de cognac ont été au rendez-vous en 2015. La baisse relative enregistrée en 2014 a été balayée par des ventes record l'an passé, tant en volume qu'en valeur, a indiqué vendredi l'interprofession du cognac dans un communiqué.

Avec une croissance de 8,5% en volume et 21,3% en valeur, quelque 168,9 millions de bouteilles de cognac ont été expédiées pour un chiffre d'affaires de 2,6 milliards d'euros, avec des indicateurs en forte croissance sur toutes les grandes zones d'expédition: Amérique, Asie et Europe.

Les États-Unis très friands de cognac en 2015

Le précédent record en valeur avait été franchi en 2013 (2,396 milliards d'euros). C'est la cinquième année consécutive que le chiffre d'affaires des exportations franchit la barre des 2 milliards (2,127 milliards pour 2014).

C'est essentiellement le marché des États-Unis qui dope ces chiffres, atteignant son plus haut niveau historique avec 65,3 millions de bouteilles. Un record à mettre au compte de la baisse de l'euro par rapport au dollar.

La zone asiatique, qui avait fait plonger les résultats 2014, renoue avec la croissance et affiche une reprise supérieure à 8% en volume et en valeur, avec 50,6 millions de bouteilles expédiées en Asie du sud-est, Chine et Japon.

Le Cognac plus exporté que le Bordeaux

Les expéditions vers l'Europe confirment la dynamique générale, avec des résultats équilibrés en volume (+0,6%), soit 39,8 millions de bouteilles, et une nette croissance en valeur (+15,9%). La croissance vers les nouveaux marchés tels l'Afrique du sud ou l'Australie se confirme une nouvelle fois tant en volume (+13,4%) qu'en valeur (+27,6%). Additionnées, ces nouvelles zones d'opportunité représentent plus de 6% des volume expédiés, soit plus de 10 millions de bouteilles.

Le Cognac représente près de 70% des exportations de spiritueux français. Les vins de Bordeaux, le champagne, le cognac représentent à eux trois les deux tiers des exportations de vins et spiritueux, qui ont réalisé en 2014 un chiffre d'affaire de 10,8 milliards d'euros.

N.G. avec AFP