BFM Business

La Turquie va taxer davantage les riches

BFM Business

"Les dernières mesures n'ont pas été suffisantes pour effacer entièrement le déficit budgétaire. Nous avons déjà lancé des initiatives pour imposer des taxes aux plus riches". Ces mots sont du ministre des Finances turc, Mehmet Simsek. Pour son budget de mi-mandat, le gouvernement avait tablé sur un déficit de 1,5% du PIB, mais a reconnu récemment que l'objectif ne serait pas tenu en raison du ralentissement de l'activité économique, entraînant une baisse des rentrées fiscales.

Cependant, la rigueur budgétaire n'affecte pas seulement les plus riches. Le prix du gaz pour les particuliers vient d'augmenter de 9,8%, et celui de l'électricité d'un même montant pour les ménages et de quatre pour cent pour les entreprises. Le gouvernement a en outre augmenté le mois dernier la TVA sur les voitures neuves de 37% à 40%, et relevé les taxes sur l'essence, dont le prix moyen à la pompe a augmenté entre 8 et 8,9%.