BFM Business

La Grèce a jusqu’au 18 octobre pour "montrer sa détermination"

Athènes cherche à débloquer une tranche de 31,5 milliards d'euros.

Athènes cherche à débloquer une tranche de 31,5 milliards d'euros. - -

Le chef de file de l’Eurogroupe Jean-Claude Juncker a averti la Grèce lundi soir : elle a jusqu’au 18 octobre pour montrer sa détermination sur les réformes promises.

Jean-Claude Juncker, le chef de file de l'Eurogroupe, a donné lundi à la Grèce jusqu'au 18 octobre, date du prochain sommet européen, pour qu'elle montre sa détermination sur les réformes promises en échange de l'aide de ses créanciers internationaux.

"Nous avons souligné qu'avant tout nouveau déblocage de fonds, la Grèce doit montrer sa détermination à mettre en place les réformes promises d'ici le 18 octobre, au plus tard", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse à Luxembourg.

"Il y a encore du travail", dit Lagarde

"La troïka des bailleurs de fonds de la Grèce nous a tenus au courant de la situation en Grèce. Nous avons été heureux d'entendre que des progrès substantiels on été faits au cours des derniers jours", a indiqué Jean-Claude Juncker. "Mais nous appelons la troïka à finaliser les discussions le plus tôt possible", a-t-il ajouté. "Concernant la Grèce, il y a encore du travail à faire", a renchéri la directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde.

Athènes cherche à débloquer une tranche vitale de 31,5 milliards d'euros tirée d'un prêt international de 130 milliards, accordé l'hiver dernier, et destinée à recapitaliser ses banques et commencer à rembourser sa dette intérieure de près de 8 milliards d'euros.