BFM Business

La croissance chinoise s'essoufle

La croissance chinoise s'essoufle depuis le début de l'année 2013.

La croissance chinoise s'essoufle depuis le début de l'année 2013. - -

La croissance chinoise faiblit de nouveau au second trimestre. Elle s'établit à 7,5%, selon les statistiques publiées ce 15 juillet par le gouvernement chinois. La conjoncture économique mondiale explique ce ralentissement, selon Pékin.

La deuxième économie mondiale marque le pas. La croissance chinoise a, en effet, ralenti au deuxième trimestre 2013, a annoncé le gouvernement, lundi 15 juillet. Elle se situe à 7,5%, contre 7,7% au trimestre précédent.

Le pays avait enregistré en 2012 une croissance de 7,8%, la plus faible depuis 13 ans. En mars, Pékin avait tablé sur un objectif de croissance de 7,5% pour l'ensemble de 2013, le même qu'en 2012.

Mais le ministre des Finances Lou Jiwei avait semblé, jeudi 11 juillet, revoir en forte baisse cette prévision, évoquant pour cette année "un taux attendu de progression du PIB de 7%".

Au premier semestre, la croissance chinoise se situe à hauteur de 7,6%, selon le Bureau national des statistiques (BNS).

Une croissance ralentie par les difficultés des autres acteurs économiques

"Nous avons connu au premier semestre une croissance dans l'ensemble stable", a commenté un porte-parole du BNS, "le recul des principaux indicateurs étant en ligne avec nos prévisions annuelles".

Cependant, "nous faisons toujours face à des situations économiques moroses et compliquées", a-t-il ajouté.

Les nuages s'accumulent sur l'économie chinoise, confrontée à la morosité de la conjoncture aux Etats-Unis et en Europe et à la faiblesse de la demande intérieure.

De leur côté, les ventes de détail, l'outil le plus fiable pour mesurer la consommation des ménages, ont augmenté de 13,3% sur un an.

La croissance de la Chine passera certainement par une demande intérieure plus forte.

V.F avec AFP