BFM Business

La Chine tente de rassurer sur sa santé économique

L'Apec a lieu du 8 au 10 novembre.

L'Apec a lieu du 8 au 10 novembre. - Wang Zhao - AFP

La Chine a enregistré, au troisième trimestre, un net ralentissement de sa croissance. Mais pour le président Xi Jinping, ces risques ne "sont pas si effrayants".

La Chine se veut rassurante. Le pays, qui tente actuellement de rééquilibrer son modèle économique, est confronté à des "risques", mais ceux-ci "ne sont pas si effrayants", a affirmé dimanche 9 novembre à Pékin le président Xi Jinping.

Le numéro un chinois, qui s'exprimait dans le cadre du forum de coopération Asie-Pacifique (Apec), s'est voulu rassurant sur la santé de la deuxième économie mondiale, qui a enregistré au troisième trimestre un net ralentissement de sa croissance, au plus bas depuis cinq ans.

"Certains se demandent si le taux de croissance de la Chine va continuer à s'éroder et si elle va réussir à se sortir de ses difficultés. Il existe en effet des risques, mais ils ne sont pas si effrayants que cela", a déclaré M. Xi en ouvrant une rencontre d'hommes d'affaires invités pour l'Apec.

Inflation sous contrôle

La Chine s'emploie à réussir une transition vers une croissance davantage tirée par la consommation intérieure, avec moins d'investissement et d'activité immobilière, sans déstabiliser son secteur financier.

"L'économie chinoise se fonde davantage sur la demande issue de la consommation intérieure, s'écartant ainsi des risques externes causés par une sur-dépendance aux exportations", a justement affirmé le président chinois.

Il a souligné que la Chine parvenait à maintenir sous contrôle son inflation, tout en créant des emplois et en poursuivant la hausse du niveau de vie de sa population. Sur juillet-septembre, la progression du produit intérieur brut (PIB) chinois s'est établie à 7,3% --son plus bas niveau depuis le premier trimestre 2009--, après une croissance de 7,5% au deuxième trimestre.

Tout en admettant que la Chine ne pouvait se permettre comme auparavant un taux de croissance à deux chiffres, Xi Jinping a assuré que son développement continuerait à bénéficier aux pays de l'Apec et au reste du monde. Les économies membres de l'Apec représentent environ 40% de la population mondiale, 57% du PIB de la planète et 44% des échanges commerciaux internationaux. Le sommet des dirigeants des pays membres s'ouvre lundi et doit se conclure mardi sur un communiqué commun réaffirmant les engagements de l'Apec en faveur du libre-échange dans la région.

D. L. avec AFP