BFM Business

L'incroyable pactole dont vont hériter les enfants de milliardaires d'ici 2035

-

- - -

Selon l'étude mondiale sur les ultra-riches que publie chaque année UBS en association avec PwC, 460 milliardaires vont transférer l'équivalent du PIB de l'Inde à leurs héritiers dans les 20 prochaines années. Ce sera le plus grand transfert de richesses de l'Histoire.

C'est un mouvement de fonds historique auquel le monde va assister dans les vingt prochaines années. Près de 460 milliardaires de la planète vont transférer d'ici 2035 leur fortune à leurs héritiers, selon l'étude mondiale sur les milliardaires que publient chaque année UBS et PwC. Au total, ce sont 2.100 milliards de dollars qui vont changer de main sur cette période, soit l'équivalent du PIB de l'Inde. 

Un mouvement d'une ampleur sans précédent qui s'explique tout d'abord par la croissance continue du nombre de milliardaires depuis plusieurs décennies. Le monde compte en effet plus de 1.800 milliardaires en dollars alors qu'ils n'étaient que 140 en 1987 lorsque le magazine Forbes lançait son classement des plus grandes fortunes de la planète...

Si le nombre de milliardaires a explosé ces 30 dernières années, c'est principalement grâce aux pays émergents dont la Chine. Par exemple, alors que "seuls" cinq Américains ont accédé au statut de milliardaire en 2015, la Chine en a produit une soixantaine et le continent asiatique 113 au total. En Asie, un habitant devient milliardaire tous les 3 jours en moyenne.

Self-made milliardaires américains / héritiers européens

Des "primo-accédants" au milliard de dollars qui vont donc dans les prochaines années transmettre leur fortune à leur descendance. Car en Asie, 85% des milliardaires actuels sont de première génération. Le taux d'héritier est évidemment très faible comparé aux occidentaux. Surtout par rapport à l'Europe. Sur le vieux continent, 54% des milliardaires le sont depuis plusieurs générations. En Europe, c'est l'héritage qui permet le plus souvent d'accéder au statut de milliardaire.

Le contraste est fort avec les États-Unis où seulement 1 milliardaire sur 3 doit sa fortune à ses ascendants. 67% des ultra-riches américains ont accédé au statut de milliardaire uniquement par leur travail ou leur flair en matière d'investissement contre 46% des Européens et 40% des Français, un des pays d'Europe qui compte la moins grande proportion de self-made milliardaires...

En Occident, les États-Unis restent donc le pays où les habitants ont le plus de chances de finir ultra-riches. Et les self-made milliardaires américains sont même désormais plus fortunés que les héritiers. Leur fortune s'élevait en moyenne à 4,5 milliards de dollars contre 4,3 milliards pour les héritiers. "Les États-Unis ont toujours été au-dessus du lot pour la création de la richesse et ce rapport montre que le rêve américain est toujours bien vivant", conclut John Mathews, le responsable de l'étude chez UBS. 

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco