BFM Business

L'économie chinoise ralentit encore, avant un rebond ?

Pekin confirme que son objectif de croissance annuelle de 7,5 % sera atteint.

Pekin confirme que son objectif de croissance annuelle de 7,5 % sera atteint. - -

La croissance chinoise continue de chuter, pour atteindre tout de même 7,4 % au troisième trimestre. Pekin affirme que le ralentissement marque le pas, grâce aux mesures d’assouplissements monétaires prises.

La croissance à deux chiffres n’est plus qu’un lointain souvenir pour la Chine. Selon les chiffres publiés par le Bureau national des statistiques, la croissance est tombée à 7,4 % en rythme annuel au troisième trimestre.

C’est son plus bas niveau depuis 2009, où elle avait chuté à 6,6 % en raison de la crise. Depuis le début de l’année, la croissance n’a cessé de décliner avec une hausse du PIB de 8,1% au premier trimestre, puis de 7,6% au deuxième.

Les autorités chinoises multiplient les déclarations rassurantes, et ont rappelé que l’objectif de 7,5% de croissance pour l'ensemble de 2012 sera bien atteint. "On peut dire que la situation de l'économie au troisième trimestre a été plutôt bonne", a déclaré, avant la publication de ces chiffres, le Premier ministre Wen Jiabao, cité par les médias officiels chinois mercredi.

"Les signes de stabilisation de l'économie nationale sont plus clairs, à en juger par les chiffres du troisième trimestre et ceux pour septembre en particulier", a dit de son côté, jeudi, le porte-parole Bureau national des Statistiques, Sheng Laiyun, lors d'une conférence de presse. Et d'ajouter "Les principaux indicateurs montrent que bien que la croissance ait continué à ralentir, le rythme de ce déclin a diminué".

Un diagnostic que partageait également la Banque Mondiale, au début du mois, en tablant sur une reprise de l’activité en 2013.

Des signes de reprises en septembre

Les mesures d’assouplissement monétaires prises par Pekin semblent en effet avoir porté leurs fruits. La Chine a notamment réduit à plusieurs reprises les réserves obligatoires des banques pour relancer le crédit, et baissé à deux reprises les taux d’intérêts.

C’est ainsi que, pour le mois de septembre, les indicateurs économiques marquent un rebond de l’activité. La production industrielle a ainsi progressé de 9,2 % , contre 8,9 % au mois d’août. La consommation des ménages repart à la hausse, puisqu’elle a grimpé de 14,2 % en septembre contre 13,2% le mois précédent.

Il est essentiel pour les autorités chinoises de fournir un bilan positif, au vue du rendez-vous politique qui se profile. Un important congrès du Parti communiste va se tenir en novembre, qui doit conduire à l’accession au pouvoir d’une nouvelle génération de dirigeants.

BFMbusiness.com et AFP