BFM Business

L'Argentine rembourse une partie de sa dette, mais pas les fonds vautours

BFM Business

Buenos Aires va verser ce 14 décembre 3,5 milliards de dollars à ses créanciers qui avaient accepté de renégocier les titres de dette argentine qu’ils détenaient. C’est ce qu’a annoncé le chef de l’Etat, Cristina Kirchner.

L’Argentine va ainsi pourvoir régler cette échéance sans risque de voir cette somme saisie au bénéfice des fonds" vautours" qui détiennent 7% de sa dette totale et qui, eux, n’ont pas accepté de la restructurer. Ils espèrent en effet récupérer 100% du capital ajoutés aux intérêts de ces titres achetés à bas prix au moment où le pays a fait défaut, en 2001.

Ces fonds spéculatifs ont fait appel à la justice, notamment américaine, pour forcer Buenos Aires à les rembourser en même temps que les autres créanciers. Un juge de New York avait accédé à leur demande, menaçant l’Argentine d’un nouveau défaut de paiement. Mais cette décision a été suspendue en attendant le procès en appel qui se tiendra en février.

Buenos Aires se refuse à payer quoi que ce soit à ces fonds, qui ne sont disposés à aucune concession, quand les investisseurs qui détiennent les 93% restant de la dette argentine ont accepté une décote jusqu’à plus des deux tiers.

Nina Godart et Reuters