BFM Business

L'aide sociale qui prive ses bénéficiaires de tout plaisir

Les bénéficiaires de l'aide sociale de l'Etat du Kansas ne pourront plus utiliser cet argent pour aller à la piscine.

Les bénéficiaires de l'aide sociale de l'Etat du Kansas ne pourront plus utiliser cet argent pour aller à la piscine. - Max Sat - Flickr - CC

L'Etat du Kansas est le seul des Etats-Unis a proposer un revenu minimum à ses habitants sans ressource. Mais il veut restreindre l'usage que peuvent en faire ses bénéficiaires. Finie la piscine ou le cinéma. Et pas seulement.

Et si toucher des aides sociales vous obligeait à vous priver de tous les petits plaisirs de la vie ? C’est le risque qui guette les foyers auquel l’Etat du Kansas, aux Etats-Unis, verse des allocations. Le gouverneur de l’Etat, le républicain Sam Brownback doit en effet prendre la décision de ratifier une proposition de loi en ce sens. Ce texte prévoit que les bénéficiaires de la TANF (une aide temporaire pour les familles nécessiteuses, qui n'existe qu'au Kansas) n’aient plus le droit d’utiliser cette manne pour jouer au casino ou se faire tatouer et même aller à la piscine ou au cinéma.

Le Washington Post, qui a donné à cette information une ampleur internationale, précise que ce ne sont là que quelques exemples parmi les nombreuses restrictions prévues pour durcir les contrôles sur la façon dont les familles modestes de l’Etat dépensent l’aumône de ce dernier. 

Le rédacteur de la proposition, le sénateur républicain Michael O’Donell indique que son but est d’accentuer la pression sur ceux qui reçoivent cette aide temporaire, qui va jusqu'à 500 dollars pour une famille sans ressource de deux enfants logés dans une grande ville, pour les responsabiliser davantage. "Nous essayons de faire en sorte que ces avantages soient utilisés comme ils sont censés l’être". Il évoque des notions de "prospérité, d’avoir une belle vie".

Interdit de se faire masser ou manucurer

A ses yeux, être prospère et avoir une belle vie signifie donc restreindre ses "dépenses en piercings, massages, spas, tabac, salon de manucure, achat de lingerie, jeux d’arcades, en vacances croisière ou en visite à des médiums", souligne le Washington Post.

Le projet de loi interdit en outre aux bénéficiaires de l'aide de retirer plus de 25 dollars (un peu moins de 23 euros) à des guichets de banque. Et l'argent ainsi retiré, en plus des exemples précités, ne pourra être dépensé dans des parcs à thèmes, l'organisation de courses de chiens ou de chevaux, ou de pari, dans une quelconque entreprise à caractère sexuel ou tout établissement qui propose des divertissements pour adultes.

Pour la démocrate Carolyn Bridges, ce texte revient à dire aux familles modestes qui bénéficient de cette couverture que "si elles demandent de l'aide à l'Etat, elles valent en quelque sorte moins que les autres, et on doit leur dire comment et où dépenser leur argent".

La mesure a toutes les chances de passer puisqu'elle a déjà été adoptée par la Chambre et le Sénat du Kansas, deux assemblées contrôlées par les républicains. Il ne reste plus au gouverneur de l'Etat qu'à la signer pour qu'elle entre en vigueur, au 1er juillet. 

N.G.