BFM Business

Gazprom presse l'Ukraine de payer ses dettes

Gazprom attend de Kiev un versement de 2,2 milliards d'euros de facture mensuelle.

Gazprom attend de Kiev un versement de 2,2 milliards d'euros de facture mensuelle. - -

Kiev, qui a jusqu'à ce lundi 7 avril à minuit pour régler 2,2 milliards de dollars de facture mensuelle au géant gazier russe, n'a toujours rien versé en cette fin de journée, indique un porte-parole de Gazprom.

La sécurité énergétique de l'Ukraine risque d'être mise à mal dès ce lundi. Kiev a jusqu'à minuit ce 7 avril pour régler 2,2 milliards de dollars de facture mensuelle à Gazprom. Or elle n'a toujours rien versé au géant gazier russe, a fait savoir un porte-parole du groupe.

Il n'a pas précisé quelle action envisageait le groupe au cas où Kiev ne respecterait pas cette échéance - qui tombe le septième jour de chaque mois.

A plusieurs reprises dans le passé, l'Ukraine n'a pas pu régler ses dettes à temps. Gazprom ne l'a jamais sanctionné pour cela. Mais il a laissé entendre dernièrement qu'il pourrait désormais demander à Kiev de payer par avance ses livraisons de gaz s'il ne parvient pas à s'acquitter à temps de sa facture mensuelle.

L'Ukraine achète plus de la moitié de son gaz à la Russie

La semaine dernière, le monopole de l'exportation du gaz russe a relevé de 80% le prix du gaz vendu à l'Ukraine, une décision qualifiée de politique et d'inacceptable par Kiev.

L'Europe s'est par ailleurs engagée à soutenir l'Ukraine dans ce bras de fer sur le gaz. Une réunion de responsables de l'Union européenne est prévue mardi 8 avril avec le ministre ukrainien de l'Energie, Iouri Prodan, pour examiner les capacités de stockage du gaz de l'Union européenne pour faire face à une éventuelle rupture des livraisons russes.

L'Ukraine importe de Russie la moitié de ses besoins en gaz (30 milliards de mètres cube sur 50 milliards de gaz par an). Mais, surtout, son réseau de gazoducs assure le transit de 65 des 133 milliards de mètres cube de gaz achetés par les pays de l'UE, selon les données de la Commission européenne pour 2013.

N.G. avec agences