BFM Business

Gaz: la Chine et la Russie renforcent leurs liens

Les dirigeants chinois et russe, Xi Jinping et Vladimir Poutine.

Les dirigeants chinois et russe, Xi Jinping et Vladimir Poutine. - -

Le géant gazier Gazprom a annoncé ce mercredi 18 juin que la Chine allait lui fournir une avance de 25 milliards de dollars pour construire un gazoduc dans le cadre de leur méga-contrat gazier.

L'aéronautique, l'espace, et maintenant l'énergie: Pékin et Moscou renforcent encore leur coopération. La Russie est apparement en mesure de dicter ses conditions: après avoir obtenu la signature de la Chine sur le contrat gazier du siècle, elle va toucher l'avance de 25 milliards de dollars que réclamait Gazprom pour construire un gazoduc.

"Nous avons obtenu de la partie chinoise le paiement d'une avance avant le début des livraisons d'un montant de 25 milliards de dollars", a déclaré, lors d'une conférence de presse, le PDG de Gazprom Export et vice-président du géant gazier, Alexandre Medvedev.

Le géant du gaz russe a signé en mai avec son homologue chinois CNPC un énorme deal pour approvisionner la Chine en gaz pendant trente ans. Des chiffres mirobolants: le contrat est estimé à 400 milliards de dollars et Gazprom devrait fournir 38 milliards de m3 par an au pays, soit près d'un quart de l'énergie qu'il consomme. Il a été signé après dix ans de négociations et prendra effet en 2018.

Relations de plus en plus tendues avec l'Occident

Gazprom a estimé à 55 milliards de dollars par an le montant des investissements en infrastructures pour livrer son gaz à la Chine.

Le géant gazier russe a plusieurs fois annoncé son intention d'accroître ses livraisons vers l'Asie, un marché gigantesque où les prix sont relativement élevés, alors qu'il entretient des relations de plus en plus tendues avec ses clients européens.

Il a décidé, lundi dernier, de cesser ses approvisionnements vers l'Ukraine, au risque de menacer l'approvisionnement de l'Union européenne si la crise dure jusqu'à l'automne.

N.G. avec AFP