BFM Business

Fleur Pellerin: "la diplomatie économique va aider les entreprises à s'internationaliser"

Fleur Pellerin était l'invité de BFMTV, ce vendredi 11 avril.

Fleur Pellerin était l'invité de BFMTV, ce vendredi 11 avril. - -

La secrétaire d'Etat au Commerce extérieur était l'invitée de BFMTV, ce vendredi 11 mars. Elle a justifié le rattachement de son portefeuille au Quai d'Orsay, décision qu'elle juge "cohérente".

Fleur Pellerin est désormais passée de Bercy au Quai d'Orsay. Elle est la nouvelle secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, un portefeuille qui a été rattaché au ministère des Affaires étrangères, une première sous la Ve République. Pour elle, son nouveau poste s'inscrit "dans la continuité de ce qu'[elle] faisait jusqu'à présent, c'est-à-dire améliorer "la compétitivité des entreprises".

Elle a défendu le rattachement de son portefeuille au Quai d'Orsay, soulignant "la cohérence" de cette décision, étant donné que la plupart des "grands pays européens ont une diplomatie économique".

"Le réseau des ambassadeurs est un formidable support pour aider les entreprises à s'internationaliser" et pour "les accompagner" dans leur conquête des marchés à l'étranger, a-t-elle fait valoir.

Avoir "une stratégie cohérente"

Elle a également indiqué que "la préoccupation première est d'avoir une stratégie cohérente et de supprimer un certain nombre de doublons". "Le concept de diplomatie économique de Laurent Fabius vise à aider les entreprises à s'internationaliser, a-t-elle insisté.

Si elle n'a pas donné d'objectifs chiffrés sur le déficit commercial, elle a indiqué vouloir "améliorer la situation"et continuersur la même ligne que celle de Nicole Bricq, même si elle a souigné que l'amélioration sur le déficit commerciale en 2013 est "davantage liée à la faiblesse de la demande qu'aux exportations".

Elle a ensuite évoqué les perspectives et l'action du gouvernement. Reprenant à son compte l'expression de Manuel Valls elle a jugé que "le combat, c'est le combat de la croissance".

J.M.