BFM Business

Etats-Unis : les créations d’emplois en mars dépassent toutes les attentes

La croissance de l'économie américaine a été révisée en légère baisse au deuxième trimestre.

La croissance de l'économie américaine a été révisée en légère baisse au deuxième trimestre. - Mark Thompson - AFP

L'économie américaine a créé 196.000 nouveaux emplois après seulement 33.000 en février, preuve de son étonnante résistance à la déprime mondiale.

Les Etats-Unis continuent de surprendre. En février, la faiblesse des créations d’emplois (33 000 selon les derniers chiffres réservés) laissait craindre un ralentissement de l’économie américaine, promis par de nombreux observateurs. Mais le pays fait de la résistance avec un fort rebond de ses créations d’emplois : + 196 000 nouvelles embauches en mars.

C’est bien plus que les attentes des analystes qui espéraient 170 000 emplois créés. La vitalité des embauches en mars reste remarquable même si elle s'essouffle un peu par rapport au tout début d'année et à 2018. Sur le premier trimestre en moyenne, le volume de créations d'emplois mensuels est de 180.000 contre 223.000 pour l'ensemble de 2018, a précisé le ministère du Travail.

Le chômage reste stable

Le coup d’arrêt de février (après un très bon mois de janvier) semble bien lié au shutdown le plus long de l’histoire aux Etats-Unis, déclenché par le président Donald Trump, lors de son bras de fer avec les démocrates. En mars, les embauches ont été nombreuses dans le secteur de la santé (49.000), les services professionnelles (34.000), la restauration (27.000). Même les services publics ont embauché fortement (14.000). Point noir, les emplois manufacturiers, souvent évoqués et défendus par Donald Trump, continuent de fondre (-6000).

Quant au chômage, il reste stable avec 6,2 millions de personnes sans emploi. Le nombre de travailleurs à temps partiel faute de trouver un travail à temps plein est toujours élevé à 4,5 millions.

La rédaction avec AFP