BFM Business

Erasmus: la Suisse accueillera bien des étudiants européens cette année

La Suisse avait été mise à l'écart en 2014, après une votation sur l'immigration.

La Suisse avait été mise à l'écart en 2014, après une votation sur l'immigration. - BALINT PORNECZI - AFP

Malgré un conflit avec l'UE concernant la libre circulation des individus, le pays continuera d'accueillir des étudiants via un système parallèle.

La rentrée étudiante se profile, et avec elle la mise en place du programme d'échange entre les universités européennes (Erasmus). Un programme dont la Suisse a été mise à l'écart par l'Union européenne en 2014, après l'acceptation d'une votation sur l'immigration de masse. Jugeant que celle-ci menace le principe de libre-circulation des personnes - en particulier avec la Croatie -, l'UE avait suspendu la participation de la Suisse au programme Erasmus.

Le conseil fédéral helvète avait alors décidé de mettre en place provisoirement des structures parallèles, nouant notamment des accords bilatéraux avec les autres participants. Hormis la multiplication des démarches administratives pour les universités, le principe reste le même, et les étudiants suisses avaient pu effectuer un ou plusieurs semestres dans le pays de leur choix.

Mercredi 7 septembre, ce même conseil fédéral a ainsi décidé de renouveler l'initiative, sous sa forme actuelle, jusqu'à fin 2017, rapporte le journal Le Temps. Mais l'avenir de ce programme transitoire n'est pas assuré: il dépendra de "l’évolution des relations entre la Suisse et l’UE jusqu’en 2017", selon le gouvernement.

Y.D.