BFM Business

En 2022, la France sera le 4ème pays comptant le plus de millionnaires dans le monde

-

- - Pixabay

Dans son étude annuelle, Credit Suisse note une forte progression du nombre des millionnaires français qui s'approche du cap des 2 millions. Mais surtout, elle prévoit que, dans cinq ans, ils seront plus nombreux que les Allemands et les Britanniques.

Le monde n'a jamais compté autant de riches. Dans son étude annuelle sur la richesse mondiale, Credit Suisse note que dix ans après l’éclatement de la crise financière mondiale, la richesse mondiale s’est accrue de 27% en 2017. La richesse mondiale totale a progressé de mi-2016 à mi-2017 à un rythme inégalé depuis 2012 (+6,4%). Elle atteint désormais 280.000 milliards de dollars.

Et les rangs des grandes fortunes de la planète ont fortement augmenté. La planète compte ainsi, selon la banque suisse, 36 millions de personnes dont le patrimoine est supérieur à 1 million de dollars alors qu'ils n'étaient que 13,2 millions en 2000. Et la population des ultra-riches (personnes détenant un patrimoine supérieur à 50 millions de dollars) a progressé encore plus rapidement puisque leur nombre a été multiplié par cinq en 17 ans. Ils sont désormais 148.200 dans le monde à posséder un tel patrimoine.

La France devant l'Allemagne et le Royaume-Uni en 2022

Evidemment, ce sont surtout les pays émergents comme la Chine qui sont à l'origine de cet accroissement de la richesse au niveau mondial. Avec 18.100 personnes au patrimoine supérieur à 50 millions de dollars, la Chine est désormais le deuxième pays au monde, derrière les États-unis, qui en comptent, eux, près de 50.000.

Pour autant, il n'y a pas que les habitants des pays émergents qui se sont enrichis ces dernières années. En 2017, 1,1 million d'Américains sont venus gonfler les rangs des millionnaires qui sont désormais 15,356 millions à vivre dans la première économie mondiale. En Allemagne, ils sont cette année 237.000 de plus (1,959 million au total) et la France fait également très fort avec 192.000 millionnaires supplémentaires par rapport à 2016. Ils sont désormais près de 2 millions (1,95 million) à vivre dans l'Hexagone. 

Et c'est d'ailleurs la France qui devrait tirer ces prochaines années la richesse au niveau européen, selon Credit Suisse. Actuellement dans le classement des pays comptant le plus de millionnaires, elle pointe au 6ème rang. Mais, avec une croissance de 16% sur les cinq prochaines années, elle devrait dépasser l'Allemagne (+14%) et le Royaume-Uni (-3%). En 2022, la France sera ainsi le 4ème pays comptant le plus de millionnaires dans le monde.

-
- © -

Selon Credit Suisse, l'économie française est en voie de rétablissement et le patrimoine des Français bénéficie surtout de l'appréciation du dollar sur l'euro (le classement est effectué en dollar). Par ailleurs, le pays dispose d'atouts importants parmi lesquels une démographie plus dynamique que la moyenne européenne, un taux d'endettement des ménages faible (10% des actifs bruts) et des inégalités plus faibles qu'ailleurs (1% des Français possèdent 22% de la richesse nationale contre 50% au niveau mondial).

Les millennials, génération malchanceuse

Un point noir cependant dans le tableau mondial: la place des nouvelles générations, les fameux millennials. Credit Suisse les qualifie de génération malchanceuse comparée à celles des baby boomers. L’impact de la crise financière mondiale sur la richesse, ainsi que d’autres difficultés auxquelles les millennials font face, s’illustrent notamment par le fait que, selon les derniers chiffres aux États-Unis, la richesse moyenne des personnes âgées de 30-39 (72.400 dollars) en 2017 était de 46% inférieure à celle dont disposaient au même âge les personnes âgées de 40 à 49 ans en 2017.

"Les perspectives générales des millennials au niveau mondial indiquent cependant de plus grosses difficultés pour se constituer une fortune à l’avenir, mais aussi une inégalité des richesses qui restera plus grande que pour les générations précédentes", note Credit Suisse.

La génération a été plus impactée par la crise mais elle pâtit aussi d'une accession à la propriété immobilière plus difficile que la génération précédente du fait des prix élevés ainsi que d'une nette augmentation de l’endettement des étudiants. Et il s'agit là d'une première historique puisque cela met fin à 25 ans d'accroissement continue de la fortune pour les moins de 40 ans.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco