BFM Business

Elections américaines: la réindustrialisation s'invite dans le débat

Mitt Romney et Barack Obama ont tous les deux évoqué la réindustrialisation de leur pays au cours de la campagne

Mitt Romney et Barack Obama ont tous les deux évoqué la réindustrialisation de leur pays au cours de la campagne - -

Les Etats-Unis connaissent un regain d'activité industrielle, dû notamment à un coût du travail modéré. La tendance est plus fortement marquée dans la production de gaz, secteur où Barack Obama et Mitt Romney promettent tous deux de créer des milliers d'emplois.

Sprint final pour l'élection américaine, le scrutin a lieu ce mardi 6 novembre et s'annonce comme l'un des plus serrés de l'histoire.

L'économie a été au centre du débat entre les deux candidats. Barack Obama et Mitt Romney promettent notamment de créer des milliers d'emploi dans le secteur énergétique.Ce secteur est actuellement en plein développement.

Depuis 2008, la production de gaz a grimpé de près de 20%. Cette envolée est due en grande partie au développement des gaz de schiste.Les investissements sont gigantesques en ce moment dans ce secteur et sont localisés aux Etats-Unis.

La chaîne de production est locale. Les industries qui en profitent le plus sont les aciéries ou encore les fabricants d'oléoduc. Près de 600 000 emplois directs ou indirects ont été créés dans ce secteur ces dernières années.

Barack Obama en promet autant pour les quatre années à venir. En raison de cette offre abondante les prix du gaz ont chuté. Ils sont au plus bas depuis 10 ans. Ils sont 65% moins cher qu'en Europe.

Du coup, le prix de l'électricité est en baisse aussi. Cela permet aux Etats-Unis de regagner en compétitivité et d'inciter les industries gourmandes en énergie à investir sur le sol américain.

500 000 emplois manufacturés créés aux Etats-Unis depuis 2010

Outre cette relance de l’emploi due à l’énergie, au moment où le débat sur la compétitivité fait rage en France, les Etats-Unis connaissent une vague de réindustrialisation.

500 000 emplois manufacturés ont été créés depuis 2010. General Electric ou Intel, par exemple, ont annoncé récemment des projets d'usines aux Etats-Unis. Le sujet figure en bonne place dans les thèmes de campagne. Le mouvement s'explique par plusieurs facteurs.

De nombreuses entreprises ont été déçues, notamment par la qualité en Chine. Il y a aussi des atouts purement américains, comme le coût du travail.Il s’agit ainsi de la raison avancée, par exemple, par Rolls Royce pour justifier l'ouverture d'une nouvelle unité de production de moteurs d'avion en Virginie.

Les Etats-Unis connaissent une véritable modération salariale depuis quelques années, une grande flexibilité et d'importants gains de compétitivité réalisés pendant la crise.

Emmanuel Duteil