BFM Business

Donnez votre nom à une tempête pour 200 euros

La tempête Christian secoue la mer au large de Boulogne sur Mer, ce 28 octobre 2013.

La tempête Christian secoue la mer au large de Boulogne sur Mer, ce 28 octobre 2013. - -

La tempête Christian a balayé la France ce 28 octobre. Sachez que vous pouvez vous aussi donner votre nom à un phénomène météo pour une somme comprise entre 200 et 300 euros !

Alors que la tempête Christian a soufflé sur la France ce 28 octobre, l'opération "adopt a vortex" célèbre ses dix ans. Depuis une décennie, vous pouvez faire en sorte qu'une tempête porte votre nom. Il suffit pour cela d'envoyer un formulaire à l'Institut de météorologie de l'université libre de Berlin, moyennant finance.

Il vous en coûtera 199 euros pour accoler votre prénom à celui d'une dépression, et 299 euros à celui d'un anticyclone. N'hésitez plus, "donnez de la joie à vous ou à vos proches!", invite le très sérieux institut météorologique allemand.

"Soutenir cette initiative ne signifie pas que vous influencez vraiment le temps lui-même", précise tout de même le Centre scientifique d'observation du temps. Mais vous "laissez votre signature sur les cartes météo" et recevez après la disparition du phénomène une "documentation post mortem" composée d'un certificat, d'une carte météo de son "jour de naissance" ainsi que d'une "histoire de vie" de votre vortex, vante le site !

1.800 personnes ont acheté une tempête

Outre sa visée "divertissante", l'opération a quand même une visée scientifique: donner un nom unique à chaque tempête permet de poursuivre une meilleure observation du climat par les étudiants de l'institut, assure-t-il.

Une fois les sommes mentionnées dûment versées, votre nom sera inscrit sur une liste d'attente, puis attribué aux phénomènes météos successifs par ordre alphabétique. Les hommes donnent cette année leur prénom aux dépressions, les femmes aux anticyclones, et inversement les années paires. De quoi parer à d'éventuelles accusations de sexisme.

La première personne à s'être payé une dépression est une certaine Yvonne, le 21 novembre 2002. Depuis, 1.800 personnes originaires de quinze pays se sont offert une tempête à leur nom. Des Européens, mais pas seulement: le site recense également des Brésiliens, des Japonais ou des Américains.

Ce n'est possible que pour les phénomènes météorologiques européens, les seuls que l'Institut de météorologie de l'université libre de Berlin est en charge de baptiser. Un système différent existe aux Etats-Unis pour les ouragans balayant le continent américain.

Nina Godart