BFM Business

Des experts demandent à Bruxelles de cloisonner les activités spéculatives des banques

Erkki Liikanen a dirigé ce rapport qui porte son nom

Erkki Liikanen a dirigé ce rapport qui porte son nom - -

Le rapport Liikanen, du nom du gouverneur de la Banque de Finlande en charge de son élaboration, a été rendu à la Commission européenne, ce mardi 2 octobre. Il demande à Bruxelles de loger dans des entités distinctes les activités de banque de détail et de dépôt.

C'est le coup d'envoi du projet de séparation bancaire en Europe. Le gouverneur de la Banque centrale de Finlande, Erkki Liikanen avait été chargé de plancher sur la question. Il vient de remettre son rapport à Michel Barnier, le commissaire européen chargé des services financiers.

Ce texte s’inspire de la Commission Vickers en Grande-Bretagne.Il préconise de séparer davantage les activités de trading des activités de dépôts. Concrètement, ces deux métiers devraient être logés dans des entités distinctes, suffisamment capitalisées et indépendantes l'une de l'autre.

Pour autant, le rapporteur a tenu à rassurer : il n’est pas question de scinder les banques universelles en deux. Les deux métiers pourront toujours cohabiter au sein d'une même banque.

La France pourrait s'en inspirer

Autre préconisation importante : la mesure ne s'appliquerait pas à toutes les banques, mais uniquement aux établissements dont les activités de trading dépassent 100 milliards d'euros ou représentent plus de 15% des actifs.

Pour l'instant, il s'agit de simples recommandations. La Commission européenne va désormais étudier l'impact de ces mesures. Ce rapport pourrait inspirer le gouvernement français qui planche en ce moment sur la question de la séparation de la banque de détail et d’investissement.

Caroline Morisseau