BFM Business

Crise bancaire: le président bulgare tente de rassurer

Des clients ont assiégé les guichets de la First Investment Bank.

Des clients ont assiégé les guichets de la First Investment Bank. - -

Rossen Plevneliev et les principaux partis ont assuré dimanche de la stabilité financière et politique pour surmonter la panique autour de deux banques. Six personnes ont été arrêtées au cours du week-end "pour avoir diffusé de l'information fausse".

"Il n'y a pas de crise du secteur bancaire. Il y a une crise de confiance et une attaque criminelle", a souligné le président bulgare Rossen Plevneliev, ce dimanche 29 juin.

Des messages diffusés sur le net et les téléphones portables, avaient provoqué de la panique vendredi à Sofia, où des clients avaient assiégé les guichets de la First Investment Bank (FIB), la troisième du pays.

Six personnes ont été arrêtées samedi et dimanche "pour avoir diffusé de l'information fausse", a annoncé l'Agence de sécurité nationale (DANS).

Par ailleurs une explosion sans dégâts importants devant un bureau de banque samedi à Choumen (nord-ouest), a contribué à l'instabilité.

Une crise de confiance dans les banques s'était d'abord manifestée le 20 juin, des clients de la quatrième banque bulgare, la CCB, s'étant rués aux guichets après la diffusion d'articles de presse faisant état de son insolvabilité imminente.

"Le directoire financier est inébranlable"

Un conflit entre deux hommes d'affaires controversés dont l'un est propriétaire de la CCB et l'autre député et propriétaire de médias, est à la base de la suspension des paiements de la CCB.

Par ailleurs, le président Plevneliev et les partis ont assuré de la stabilité du cours de la devise nationale, le lev.

"Le directoire financier est inébranlable", ont-ils souligné en référence à un régime d'austérité en place depuis 1997, au sein duquel le lev est rattaché à l'euro. Cette déclaration visait les craintes d'une hyperinflation comme celle de 1996-97 quand 14 banques avaient fait faillite en un an.

L'argent en circulation qui se chiffre à environ 10 milliards de leva (5 mds EUR) est couvert par une réserve de 27 milliards de leva (14 mds EUR), ont rassuré dimanche à la radio publique deux économistes ayant participé à la mise en place du directoire financier (currency board). 

"Le problème des banques ne peut pas être résolu sans solution de la crise politique", a souligné l'un d'eux, Krassimir Angarski.

Le président Plevneliev a confirmé dimanche que des élections anticipées auront lieu le 5 octobre. Le parlement sera dissout le 6 août et un gouvernement intérimaire sera alors nommé, a-t-il précisé.

C.C. avec AFP