BFM Business

Compétitivité: la France résiste

La compétitivité française a cessé de décliner en 2014, selon le classement du Forum économique mondial.

La compétitivité française a cessé de décliner en 2014, selon le classement du Forum économique mondial. - Yuksel Fatih Bolek - Flickr - CC

Le pays occupe, comme l'année passée, le 23ème rang du classement du Forum économique mondial publié ce mercredi. Pour la première fois en quatre ans, la France maintient son niveau de compétitivité.

La France a cessé de reculer sur le terrain de la compétitivité. Au classement du Forum économique mondial (WEF) publié ce mercredi 3 septembre, l'Hexagone se maintient à la 23ème place, après quatre années de reculs successifs.

Les auteurs de l'étude relèvent que le gouvernement français a promis un "choc de compétitivité", qu'il est en train d'évaluer un certain "nombre de mesures favorables" à l'environnement économique, notamment "une simplification des processus administratifs", afin de relancer la croissance et de réduire le chômage, qui reste à un niveau "obstinément élevé".

Les experts du WEF notent une amélioration sur l'efficacité du marché du travail: la France gagne 10 places grâce à une "plus grande flexibilité". Ils louent également les infrastructures françaises, parmi les "meilleures du monde", qui représentent un vrai "avantage concurrentiel", et la qualité de son système éducatif.

La situation fiscale continue de se détériorer

Parmi les mauvais points, en revanche, la situation fiscale de la France, qui continue à se détériorer. L'Hexagone perd encore neuf rangs sur ce point. Le WEF déplore en outre que "certains pays comme la France (qui) demeurent confrontés à des défis importants en termes de compétitivité, ne semblent pas encore s'être engagés pleinement dans ce processus de réforme."

La Suisse et Singapour restent en tête des pays les plus compétitifs. Mais surtout, les Etats-Unis gagnent deux places par rapport à l'année dernière et reviennent sur le podium.

Dans l'UE, certains pays parmi les plus gravement touchés par la crise ont fait des progrès spectaculaires sur le plan de la compétitivité. Ainsi, le Portugal gagne 15 places dans le classement global, la Grèce dix et l'Irlande trois. L'Italie et l'Espagne ont aussi consolidé leur rang.

L'étude est établie tous les ans par le Forum économique mondial (WEF). Elle est réalisée auprès de 15.000 chefs d'entreprise dans 144 pays, qui doivent classer les pays selon une centaine d'indicateurs économiques.

N.G. avec agences