BFM Business

Chine : une croissance au plus bas depuis 27 ans

-

- - Nicolas Asfouri - AFP

Le PIB a grimpé de 6,2% sur un an au deuxième trimestre. La guerre commerciale a laissé des traces…

Evidemment, c’est une croissance à faire pâlir d’envie n’importe quelle grande puissance économique... Sauf qu’il s’agit de la Chine. Et avec une croissance de 6,2% au deuxième trimestre en rythme annuel, le pays inquiète. Il s’agit ainsi de son plus faible score depuis 27 ans, preuve que la guerre commerciale avec les Etats-Unis est loin d’être indolore. Au premier trimestre, le PIB de la deuxième puissance mondiale avait grimpé à 6,4%. Depuis, un plan de relance avait été lancé par le pouvoir central mais ses effets se font toujours attendre.

« Les conditions économiques sont toujours difficiles, tant en Chine qu'à l'étranger, la croissance économique mondiale ralentit et les instabilités et incertitudes externes augmentent », a déclaré lundi le porte-parole du Bureau national des statistiques (BNS), Mao Shengyong.

La semaine dernière, la balance commerciale avait affiché de sérieux signes de faiblesse. Si l’excédent avec les Etats-Unis a augmenté, les exportations globales ont baissé de de 1,3% sur un an en juin.

Négociations qui patinent

En revanche, d’autres indicateurs se montrent plus rassurants. La croissance de la production industrielle, qui avait très faiblement progressé en mai, a repris des couleurs (+6,3%) tout comme les ventes de détail (+9,8%). La démonstration que la relance du gouvernement porte ses fruits ?

Pour Pékin, l'urgence est surtout de trouver une solution à la guerre commerciale et aux tarifs douaniers qui en découlent. Une trêve a été décidée, fin juin, lors du sommet du G20 à Osaka (Japon) mais les reprises de négociations butent encore sur de nouvelles critiques de Donald Trump. Le président américain, qui souffle le chaud et le froid depuis des mois, a encore accusé la Chine de ne « pas avoir tenu parole », la semaine dernière. « La Chine n’a pas tenu parole, elle n’a pas acheté les produits agricoles de nos super fermiers comme elle s’était engagée à le faire », a-t-il tweeté.

De son côté, Pékin ne digère pas les attaques contre Huawei. « Nous exhortons les Etats-Unis à honorer leur promesse et à mettre fin à l'utilisation abusive de la puissance nationale pour nuire aux entreprises chinoises », a déclaré Gao Feng, le porte-parole du ministère chinois du Commerce. La route de la réconciliation est donc encore longue…