BFM Business

Chine: la production industrielle à son plus bas rythme depuis 5 ans

La production industrielle chinoise connaît un ralentissement.

La production industrielle chinoise connaît un ralentissement. - Philippe Lopez - AFP

La production industrielle en Chine a augmenté en août de 6,9% sur un an, contre 9% enregistré en juillet. Il s'agit de la plus faible progression en rythme annuel depuis décembre 2008.

La production industrielle en Chine a marqué en août un brutal ralentissement, enregistrant son plus bas taux de croissance depuis plus de 5 ans, a annoncé samedi le gouvernement.

Selon le Bureau national des statistiques (BNS), la production industrielle chinoise a gonflé en août de 6,9% sur un an, contre une hausse de 9% enregistrée en juillet. Cela représente sa plus faible progression en rythme annuel depuis décembre 2008 et les débuts de la crise financière.

Ralentissement de la consommation des ménages

Ce chiffre s'établit par ailleurs très en deçà de la prévision des analystes interrogés par l'agence Dow Jones, qui tablaient sur une hausse de 8,7%. Les ventes au détail ont elles progressé le mois dernier de 11,9% sur un an, marquant un ralentissement sensible de la consommation des ménages après une hausse de 12,2% en juillet.

Quant aux investissements en capital fixe -qui reflètent les dépenses dans les infrastructures-, ils ont augmenté de 16,5% sur un an sur les huit premiers mois de 2014 (janvier-août), un chiffre inférieur aux attentes du marché, accusant là aussi un ralentissement.

Refroidissement du secteur immobilier

Cette salve de statistiques décevantes "renforce l'idée que la dynamique de croissance de la Chine s'est ralentie, et bien plus rapidement que ce qu'on attendait", ont commenté Liu Li-Gang et Zhou Hao, analystes de la banque ANZ.

En cause selon les experts, l'impact du fort refroidissement dans le secteur immobilier, pilier de la croissance du pays, après des années de surchauffe, mais également un ralentissement dans le gonflement du crédit. Pékin vise un objectif de croissance annuelle de 7,5%, et pour l'atteindre, les autorités, bien qu'elles excluent tout plan massif de relance, pourraient se résoudre à accroître leurs coups de pouce à l'économie.

"Les expériences passées suggèrent que la Chine a besoin d'une progression d'environ 9% de sa production industrielle pour garantir une croissance du PIB de 7,5%", ont insisté les experts d'ANZ. "A moins d'assouplissements monétaires imminents, la Chine ratera probablement son objectif de croissance, et le brutal ralentissement économique fera dérailler ses réformes structurelles", ont-ils estimé.

M. K. avec AFP