BFM Business

Budget américain: le bras de fer continue entre républicains et démocrates

Barack Obama critique l'attitude des républicains

Barack Obama critique l'attitude des républicains - -

Alors que Barack Obama accuse, ce mardi 1er octobre, les républicains de mener "une croisade idéologique", ces derniers lui propose de voter des lois au cas par cas. Une proposition immédiatement rejetée par la Maison Blanche.

Barack Obama va avoir du mal à mettre fin au désordre budgétaire. Il a accusé, ce mardi 1er octobre, les élus républicains de mener "une croisade idéologique" contre sa réforme de la santé. Et il a appelé les élus à voter sans condition pour permettre au gouvernement de fonctionner.

Les services fédéraux américains ont connu mardi leur première fermeture partielle depuis dix-sept ans, le budget pour l'année fiscale 2014 qui commençait mardi n'ayant pu être voté à temps, conséquence du bras de fer engagé entre le président Barack Obama et les élus républicains de la Chambre des représentants à propos de la loi sur la réforme de la santé.

"Ils ont fermé le gouvernement sur une croisade idéologique pour priver des millions d'Américains d'une assurance santé abordable", a lancé le président lors d'un discours à la Maison blanche au premier jour de la fermeture d'une grande partie des services administratifs fédéraux.

"De nombreux représentants ont clairement dit que s'ils avaient été autorisés par le président (de la Chambre des représentants John) Boehner à voter simplement pour ou contre le maintien en fonctionnement du gouvernement sans autre condition, un nombre suffisant de voix des deux partis aurait maintenu le gouvernement du peuple américain ouvert et en état de fonctionner", a déclaré le président.

"Proposition pas sérieuse"

Les chefs de file républicains de la Chambre des représentants ont proposé un plan pour permettre la réouverture d'une partie des services fédéraux en faisant voter des lois au cas par cas, a annoncé un assistant parlementaire républicain. Ce plan a été présenté aux élus républicains de base lors d'une réunion au Capitole, a-t-il précisé.

Les républicains sont prêts à voter dès mardi trois textes particuliers concernant les anciens combattants, les parcs fédéraux fermés et le rétablissement du financement du District de Columbia (Washington DC), a annoncé Peter King, Représentant républicain de New York.

La Maison blanche a estimé que la proposition des élus républicains de voter des lois au cas par cas pour permettre la réouverture de certains services fédéraux n'était "pas sérieuse".

Cette proposition "montre un manque total de sérieux de la part des républicains", a déclaré le porte-parole de la Maison blanche, Jay Carney.

"S'ils veulent rouvrir le gouvernement, qu'ils ouvrent le gouvernement et ensuite nous pourrons négocier sur la façon de financer nos priorités budgétaires", a déclaré Jay Carney à la presse.

Diane Lacaze