BFM Business

Qui sont les victimes du "shutdown" américain?

Curiosity est la première victime du "shut down". Le petit robot qui explore Mars est mis en mode protection et ne collectera aucune donnée jusqu'à ce qu'un accord soit trouvé sur le budget.

Curiosity est la première victime du "shut down". Le petit robot qui explore Mars est mis en mode protection et ne collectera aucune donnée jusqu'à ce qu'un accord soit trouvé sur le budget. - -

Les Etats-Unis n'explorent plus l'espace ni ne protègent l'environnement en ce mardi 1er octobre. En l'absence d'accord sur le budget 2014, certains services fédéraux jugés non prioritaires sont à l'arrêt. Voici lesquels.

Semi-blackout sur les services de l'Etat américain. Un peu avant minuit le 30 septembre, la Maison Blanche a confirmé que le "shut down", c'est-à-dire la fermeture de certains services jugés "non-essentiels", entrait en vigueur. En raison de l'absence d'accord sur le budget avant le 1er octobre, le gouvernement n'a en principe plus les moyens de les faire tourner.

Sur 2 millions de fonctionnaires fédéraux, et même 12 millions en comptant les agents des états américains, 800.000 sont aujourd'hui en congés forcés. L'immense majorité des administrations continue donc de fonctionner, notamment les services de sécurité, les écoles, les hôpitaux… Voici les services dont l'Amérique va se passer en l'attente d'un accord politique.

> Les agences de prestige au ralenti

La Nasa: joli cadeau d'anniversaire pour l'agence spatiale américaine qui célèbre ce 1er octobre ses 55 ans. Ses services sont fermés, à 97%. C'est même le département qui pâtit le plus du "shut down". Seuls les bureaux permettant aux astronautes de la station spatiale internationale de rester en vie sont maintenus. Même Curiosity, le petit robot qui explore Mars, est mis en mode "protection" et ne recueillera aucune donnée jusqu'à nouvel ordre.

Monuments, zoo et parc nationaux devraient garder porte close. Tous, y compris la statue de la Liberté, Alcatraz, Yellowstone et beaucoup d'autres… Les musées aussi sont concernés. Voleurs d'œuvre d'art, ne sautez pas sur l'occasion pour autant, les gardiens continuent leurs missions de surveillance.

> L'environnement en péril

L'agence de protection de l'environnement: paysans américains, vous avez quelques jours devant vous pour faire un usage inconsidéré de pesticides, personne ne viendra contrôler vos exploitations.

Au sein du département de l'énergie, c'est encore l'écologie qui passe pour non-prioritaire. Le service ne fonctionne qu'à 69%: la recherche scientifique sur les énergies renouvelables est à l'arrêt, mais les engins nucléaires sous-marins continuent d'arpenter les profondeurs…

> L'économie relativement préservée

Le Trésor américain est également fermé à 80%. Seuls les agents chargés de l'impression et de la gravure de la monnaie continuent d'aller au charbon. Il faut bien fournir au président de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke, ses 85 milliards de dollars mensuels pour racheter Bons du Trésor et crédit titrisés… Au département du commerce, les agents chargés du recensement sont mis sur la touche.

> La santé prioritaire

Le département américain de la santé tourne à 50%. Tous les laboratoires continuent leurs expérimentations, en particulier ceux qui pratiquent des tests sur des animaux. En revanche, les inspecteurs de la nourriture sont relevés de leurs fonctions.

Par ailleurs, les agents chargés de surveiller l'évolution des épidémies sont mis en congés. En plein début de propagation de la grippe, le moment n'est pas idéal. Les chercheurs de ce secteur aussi sont écartés, ce qui peut être pénalisant à long terme pour la recherche scientifique sur les maladies graves par exemple.

> Les quasi-intouchés

Les transports circulent normalement, les fonctionnaires de justice travaillent à 85%, la sécurité n'est quasiment pas affectée: seuls les stagiaire de la sécurité intérieure sont dispensé d'assurer leur office. Le service des vétérans est celui qui pâtira le moins du "shut down": 4% de ses employés sont mis en congé.

Nina Godart