BFM Business

Brexit : Hollande menace Londres de ne "plus accéder au marché unique européen"

François Hollande met en garde Londres

François Hollande met en garde Londres - Philippe Huguen - AFP

Le président de la République a prévenu le Royaume-Uni qu’une sortie de l’Union européenne pourrait avoir d’importantes conséquences commerciales pour Londres.

À la veille du vote crucial sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne, François Hollande lance un avertissement fort à Londres. Si lors du référendum organisé jeudi, le pays opte pour le Brexit, il s'expose à d'importantes répercussions commerciales.

"Le départ d'un pays qui est géographiquement, politiquement, historiquement dans l'Union européenne aurait forcément des conséquences extrêmement graves", a affirmé le président de la République.

"Il y a là, pour le Royaume-Uni un risque très sérieux de ne plus pouvoir accéder au Marché unique et à ce qui fait l'espace économique européen", a-t-il ainsi souligné

Un départ qui sera "irréversible"

"Chacun doit bien en prendre la mesure car la position de la France au lendemain de ce scrutin, si c'était la sortie de l'Union qui était choisie, serait d'en tirer toutes les conclusions", a encore mis en garde François Hollande.

Dans cette hypothèse, Paris, selon lui, serait amené à "considérer ce vote comme le départ du Royaume-Uni de l'Union européenne et ce serait irréversible".

"J'aurai moi-même, au lendemain du vote britannique, à prendre des initiatives avec l'ensemble de nos partenaires" et en particulier la chancelière allemande Angela Merkel, a-t-il enchaîné, ajoutant: "Quoi qu'il se passe demain, des initiatives seront prises et nous aurons à faire évoluer la construction européenne."

Robert Fico a dit pour sa part s'attendre à "une présidence (slovaque) lourde et difficile" de l'UE, exprimant son intention d'organiser au cours de cette présidence une "discussion informelle" sur ce que l'Europe peut proposer à ses citoyens quelle que soit l'issue du référendum britannique.

J.M. avec AFP