BFM Business

Bernard Madoff aurait été agressé par un codétenu

Selon le Wall Street Journal, qui cite trois sources au fait de l'incident, le financier américain Bernard Madoff, condamné à 150 années de prison pour avoir organisé une vaste fraude, a été agressé par un codétenu en décembre. /Photo d'archives/REUTERS/S

Selon le Wall Street Journal, qui cite trois sources au fait de l'incident, le financier américain Bernard Madoff, condamné à 150 années de prison pour avoir organisé une vaste fraude, a été agressé par un codétenu en décembre. /Photo d'archives/REUTERS/S - -

NEW YORK - Le financier américain Bernard Madoff, condamné à 150 années de prison pour avoir organisé une vaste fraude, a été agressé par un codétenu...

NEW YORK (Reuters) - Le financier américain Bernard Madoff, condamné à 150 années de prison pour avoir organisé une vaste fraude, a été agressé par un codétenu en décembre, écrit le Wall Street Journal, citant trois sources au fait de l'incident.

Après l'agression survenue dans la prison fédérale du Butner où Madoff purge sa peine, l'ancien patron du Nasdaq a dû être admis dans un centre médical où il a été soigné d'une fracture du nez, de côtes cassées et de plaies à la tête et au visage, dit le WSJ, citant un détenu de l'établissement.

Le détail des blessures n'a pu être vérifié, mais un ancien détenu libéré récemment et une troisième personne non identifiée par le quotidien lui ont confirmé l'incident. Selon l'ancien détenu, la dispute portait sur une dette présumée de Madoff envers son agresseur.

Au moment de l'incident, le Bureau fédéral des prisons avait affirmé que Madoff était traité pour des vertiges et un problème de tension artérielle.

Il n'a pas été possible de joindre l'administration ni l'avocat de Madoff dans l'immédiat.

Le quotidien précise avoir interrogé le Bureau des prisons, qui a démenti en assurant que Madoff avait été questionné et avait nié avoir été agressé.

"Une enquête a été menée après ses déclarations et les a corroborées", dit une porte-parole citée par le WSJ.

"Pas un détenu n'a dit qu'il avait été agressé", ajoute-t-elle.

Madoff purge sa peine au complexe correctionnel fédéral de Butner, en Caroline du Nord, après avoir été condamné à 150 années de réclusion pour avoir mis sur pied une gigantesque fraude financière évaluée à 65 milliards de dollars.

Selon les deux détenus interrogés par le Wall Street Journal, il a noué une relation d'amitié avec une des grandes figures du crime organisé new yorkais, Carmine Persico, détenu dans la même prison.

Paul Thomasch, Grégory Blachier pour le service français